Lutte contre le chômage : Aube du Faso interroge le programme de l’UPC

600 10

Le mouvement Aube du Faso, qui est né des cendres de la dissidence du “Mouvement ça suffit”, a rendu visite au Président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) Zéphirin Diabré, ce 24 avril 2015. Il s’est intéressé à la part que réservait le parti du Lion à la lutte contre le chômage dans son programme politique.

Le mouvement Aube du Faso, après avoir « réglé » la question de l’article 37 à travers le “Mouvement ça suffit”, a décidé de s’intéresser désormais à ce à quoi il avait été créé : la lutte contre le chômage, promouvoir l’entreprenariat, l’informatique, les TIC et la bonne gouvernance.

C’est ce qu’a expliqué Pascal Tapsoba, président du mouvement à l’issue d’une visite au domicile de Zéphirin Diabré, président de l’UPC, ce vendredi.

L’objet de cette rencontre entre dans l’objectif particulier de la lutte pour l’emploi des jeunes. « On aimerait connaître les programmes de tous les leaders de partis politiques, surtout au niveau de la lutte contre le chômage », a expliqué Pascal Tapsoba.

Le Aube Du Faso, après l'UPC, rendra des visites similaires à d'autres leaders de partis politiques  © Le Quotidien
Le Aube Du Faso, après l’UPC, rendra des visites similaires à d’autres leaders de partis politiques © Le Quotidien

L’ex-chef de file de l’opposition a d’abord été félicité et remercié pour avoir coordonné l’action de l’opposition contre la modification de l’article 37 avant d’être questionné sur la politique qu’il compte mener pour l’emploi des jeunes une fois au pouvoir.

Ce à quoi, selon le président d’Aube du Faso, Zéphirin Diabré a répondu qu’il mettra surtout l’accent sur l’entreprenariat des jeunes. Le mouvement dit avoir pris bonne note et affirme qu’il jouera son rôle de rappel lorsque l’UPC viendrait à prendre le pouvoir.

Pour le reste, l’exercice sera répété avec d’autres partis politiques, notamment le PAREN, le PDC et le MPP. En mi-mai, Aube du Faso compte entamer la première phase d’un projet sur l’entreprenariat et le stage des jeunes.

En attendant, Pascal Tapsoba déclare que la crise au “Mouvement ça suffit”, « c’est de l’histoire ancienne » et que le mouvement est désormais tourné vers « le développement du Burkina ».



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 10 commentaires

  1. L’un des maux de la soci?t? qui ont conduit ? l’insurrection des 30 et 31 octobre 2014 est incontestablement le ch?mage. Quoi de plus normal que d’interpeller les politiques sur la n?cessit? de mettre un point d’honneur sur la lutte contre le ch?mage des jeunes dans leurs programmes. Le plus rien ne sera comme avant est en marche et la jeunesse consciente ne veut plus s’en laisser conter. Courage ? vous pour la suite!

  2. Vraiment , on a envie de respirer un peu avec toutes ces conneries! Vous les interroger sur leur programmes pour en faire quoi??? attendez la campagne et vous les connaitrer a moins que vous n’ayant en vue de faire la promotion d’un candidat donn? Vous savez ce que ces gens vous diront de toutes fa?on! Soyons plus s?rieux avec ses histoires de mouvement ? n’en pas finir!

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *