Présumés délinquants relaxés : Le parquet s’explique

630 26

Le 8 avril dernier, la brigade de gendarmerie de Kosyam procédait à l’arrestation d’un groupe qui exploitait frauduleusement les réseaux de communication. Quelques jours plus tard, on apprenait par certains médias, la libération de ces présumés malfrats. Le procureur du Faso est donc sorti du silence dans la matinée de ce jeudi 24 avril pour lever toute équivoque.

D’entrée, le procureur du Faso, Désiré Pingdwendé Sawadogo, a tenu à préciser que du point de vue des dispositions du code de procédure pénale, « un lien ombilical existe entre la police judiciaire et le parquet ». Mais pour autant, dit-il, la population doit comprendre que tout présumé délinquant que l’on présente devant le procureur ne fait pas automatiquement l’objet d’un déferrement.

Et ce parce qu’à chaque étape, « un tamis est opéré sur la base de critères légaux qui peuvent échapper aux acteurs en amont ». Le cas concret pour justifier cette éventualité, Désiré Pingdwendé Sawadogo, est revenu sur « l’affaire dite de la piraterie des réseaux de téléphonie ».

Au nombre des cinq personnes interpellées, un mineur de 16 ans a été libéré. La raison, explique le procureur, est un vice de procédure. « Les conditions de garde à vue et d’interrogatoire d’un mineur prévues par la loi portant protection de l’enfance n’ont pas été respectées,  il est reproché à ce mineur des faits de complicité alors que le code pénal exclut, la complicité entre conjoint, alliés et parents. A l’interrogatoire au niveau du parquet, le mineur a contesté catégoriquement les faits de complicité qui lui sont reprochés ».

Le parquet a aussi indiqué n’avoir reçu aucune somme d’argent moyennant la libération des quatre autres présumés délinquants déférés à la MACO. Leur  jugement est prévu d’ailleurs pour le 29 avril prochain.

Tout en remerciant la presse pour son accompagnement, le procureur du Faso, a interpellé les hommes de médias sur la particularité du vocabulaire du monde judiciaire afin de donner l’information vraie et juste.

Maratou SOUDRE

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 26 commentaires

  1. M. le procureur, donc il suffit que quelqu’un nie un fait et il est blanchi? Ou-bien c’est parce qu’il est mineur?

    Parfois on nous prend pour des idiots. Qui a d?nonc? alors ce mineur? Le voleur n’a jamais accept? facilement son forfait. Il y a une v?rit? qu’on nous cache.

  2. J’esp?re qu’on n’a pas affaires ? un autre Adama SAGNON. Heureusement que c’est un procureur fruit de l’insurrection. On n’a jamais vu aux temps de Blaise le procureur s’expliquer sur une d?cision prise par le juge de relaxer un pr?sum? d?linquant. Dans la t?te de nous les citoyens ordinaires on se demande si la gendarmerie est vraiment un corps de police judiciaire. Les policiers, les gendarmes savent ce qui est ?crit dans le code de proc?dure p?nale. S’ils se plaignent de ces lib?rations c’est que y a une raison. Il ne suffit pas de nous dire que y a leur proc?s qui est attendu. Combien sont ces gens qui sont ? la MACO pendant des mois en attendant leur jugement? Dire que le procureur n’a re?u aucune somme sous forme de cautionne me rassure pas, on se connait dans ce pays. Les gens ne disent jamais la v?rit?. Les occidentaux ont toujours dit qu’ils ne paient pas de ran?on pour faire lib?rer leurs otages des mains de ravisseurs. Si les compatriotes de s d?linquants ont propos? l’argent aux gendarmes pourquoi ils ne le feraient pas devant le procureur ou le juge? Je n’ai rien compris des raisons qui ont milit? pour leur lib?ration. Nous parler de vocabulaire juridique est une mani?re de nous distraire pour pouvoir se tirer d’affaires/

  3. Maratou SOUDRE on a rien compris de ton article! s’il n’y a rien ? dire ? l’issue de cette sortie du procureur, autant se taire.

  4. kindo si vous estimez que se sont des voleurs saisi la justice porte plainte. en n atendant on parle de ceux qui trafic les reseaux de telephonie mibile pour estorque le peuple

  5. qu est ce qui a motive le procureur a libere les 4 autres presumes? si il considere que les disposition de la loi portant protection des mineurs n a pas ete respecte d accord et les autres

  6. Tout ?a ce gros fran?ais pour nous embrouiller, la justice de manieurs existe, pourquoi ne pas le mettre en place ? vous laisser un bandit n libert? qui fera encore plus de mal.

  7. Il a fallu tout de meme que la gendarmerie donne de la voix pour que le procureur sort du silence.En principe ils doivent se communiquer pour qu’il y’ait quand meme coincidence des faits.

  8. Ce n’est pas parce que le mineur a nie categoriquement qu’il est moins complice. C’est le fort des enfants, il peut nier par peur pour de ses parents. Je peux cmprendr que la procedure de garde a vu n’ait pas ete respectee, mais cela ne veut pas dire que le gamin n’est pas coupable ou complice.

  9. faut pas nou embrouiller ici d?s: “particularit? du vocabulaire du monde judiciaire” ?a veut dire quoi? il faut donc nous parler en fran?ais facile alors!

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *