La NAFA pour la “libération rapide” de Sita Ouattara

358 6

Les responsables de la Nouvelle alliance du Faso (NAFA), parti politique proche de Djibril Bassolé, ancien ministre des Affaires étrangères de Blaise Compaoré et pressenti pour être candidat à la prochaine présidentielle, se dit déterminés à demander la libération de leur militante, Sita Ouattara, arrêtée et détenue à Bobo-Dioulasso pour “complot contre la sûreté de l’Etat”.

Lors de la réunion mensuelle ordinaire ce 22 avril 2015 du Bureau exécutif national, dont le contenu a fait l’objet d’un communiqué de presse datant du 23 avril 2015 parvenu à Burkina24, les participants ont estimé que cette arrestation avait un “caractère politique”.

Ils ont par conséquent “demandé l’intensification des  actions pour la libération rapide de Sita Ouattara“, selon le communiqué de presse.

Les participants à la rencontre ont également réaffirmé leur désaccord sur la loi modificative du code électoral, qui, à leur avis, a un “caractère anticonstitutionnel, antidémocratique, injuste et sectaire“.

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Il y a 6 commentaires

  1. Vous avez dirig? dans l’impunit?. Je vois que vous n’?tes pas habitu?s aux respect de la loi. Rassurez vous, bient?t vous allez vous habitu?s. C’est une nouvelle ?cole pour vous. Nous on r?clamait seulement que la loi soit appliqu?e et on nous mettait en prisons pour ?a.
    Du courage, la loi c’est la loi, et nul n’est sens? l’oublier…
    Ne dit on pas qu’on apprend toujours dans la douleur. Tout ceci, c’est pour votre bien.
    D?sormais nous vous apprendrons ? vivre en bon burkinab?, int?gre, soucieux du bien commun, soumis ? nos ch?res lois, sans laquelle soumission notre soci?t? replongera dans ses vices d?antan qui ont conduit ? notre glorieuse r?volution qui a co?t? la vie ? nombre de nos fr?res bien-aim?s (qu’il reposent en paix).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre