Burkina : Des étudiants marchent pour exiger la suspension du LMD

788 0

Ce jeudi 30 avril 2015, des étudiants issus des corporations que sont L’UGEB et l’ANEB ont damé le pavé pour exiger la suspension du système Licence, Master, Doctorat (LMD) introduit courant 2011 (sous l’ère Blaise Compaoré).

C’est sur le terrain Dabo Boukary (situé à l’intérieur de l’Université de Ouagadougou) que les étudiants des différentes corporations que sont l’Union Générale des Etudiants Burkinabè (UGEB) et l’Association Nationale des Etudiants Burkinabè (ANEB) se sont rencontrés pour une marche d’environ 8 km, selon les organisateurs.

Allant de l’avenue Charles de Gaulle en passant par l’Avenue du Burkina Faso pour rejoindre l’avenue Kwame Nkrumah, puis l’Avenue de l’indépendance, les marcheurs ont chanté et laissé fait savoir leur mécontentement vis-à-vis du système LMD.

Le ministre Filiga a assuré que les doléances des étudiants seront examinés en conseil des ministres © Burkina24
Le ministre Filiga a assuré que les doléances des étudiants seront examinés en conseil des ministres © Burkina24

Selon un des organisateurs, cette marche fai suite aux différentes plates-formes revendicatives qu’ils ont déposées auprès des présidences des universités de Ouagadougou et de Ouaga II.

Et comme aucune présidence n’a répondu favorablement « nous sommes sortis parce que nous ne sommes pas contents de la manière dont le LMD a été introduit à l’Université », rétorque un étudiant membre du comité d’organisation. « Il fallait que le ministre le sache. Et je pense que vu notre mobilisation, il l’a compris », martèle un autre.


Vidéo- La marche des étudiants

Burkina24


La marche n’a cependant pas respecté les premières prévisions. Au lieu du Rond-point des Nations Unies, les manifestants ont forcé le cordon sécuritaire déployé par l’ANEB jusque devant le ministère des enseignements secondaire et supérieur où le message des étudiants a été remis au ministre Filiga Michel Sawadogo.

C'est devant le ministère des enseignements secondaire et supérieur que les étudiants ont livré leur message © Burkina24
C’est devant le ministère des enseignements secondaire et supérieur que les étudiants ont livré leur message © Burkina24

Dans cette lettre, les étudiants ont mis le doigt sur les aspects défaillants du système LMD.

«L’imposition de ce système sans mesures d’accompagnement a plongé nos universités dans une situation chaotique et indescriptible avec des conséquences dramatiques sur les étudiants.

Si bien qu’on assiste à un chevauchement des calendriers universitaires avec des années académiques interminables. Par exemple, la promotion de géologie 2009/2010 a dû faire six années académiques pour obtenir une licence qui s’obtient normalement en trois ans », peut-on y lire. Le ministre Sawadogo assuré que les doléances des étudiants seront examinées en Conseil des ministres.

Après cette marche qui s’est terminée par un meeting au point de départ (terrain Dabo Boukary), les Corporations soutiennent que si des solutions idoines ne sont trouvés à leurs préoccupations dans les plus bref délais, d’autre moyens pourront être utilisés ;

Bienvenue APIOU

Burkina 24




Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

There are 1 comments

  1. chers fr?res.Soyez r?alistes: supprimer le LMD dans ce monde globalis?; que vaudront vos dipl?mes ? l’international? Je suis plut?t d’accord qu’on am?liore progressivement vos conditions de vie et de travail.
    Du courage mais restez lucides

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *