Point final pour la première édition du « Genietic »

682 2

La cérémonie de proclamation des résultats et de remise des prix de la première édition du concours de détection des jeunes talents en tic « génie tic » s’est déroulée ce jeudi 30 avril 2015 à la salle des banquets de Ouaga 2000 à Ouagadougou. Mais les projets des participants à cette première édition ont été en deçà des attentes du jury. 

Au nombre de 45 dossiers au départ, seuls 9 d’entre eux ont retenu l’attention des membres du jury composé d’experts dans le domaine des TIC dans les différents ministères et des particuliers. Les critères de notation du jury se basaient respectivement sur  le caractère innovant, l’impact économique et industriel, la faisabilité  du projet, a indiqué Issa Compaoré, membre du jury.

La délibération s’est faite par domaine d’activité et  quatre projets ont été retenus dans la catégorie de l’éducation, un projet au niveau de la santé et trois projets dans le secteur du commerce. Le jury n’a  pas eu de dossier éligible dans le domaine de l’agriculture et de l’élevage.

Pour cette édition le jury  juge que le concours était « infructueux » car aucun postulant n’a obtenu la note de 12/20. De ce fait, il a octroyé  une somme d’encouragement   à chaque projet finaliste. En catégorie éducation, le groupe « Le SAVOIR »  s’affirme  premier   avec la note de 11,4/20. En santé,   le projet « Fordia »  l’emporte avec  10,7/20 et en commerce, le projet « Yohmane » est premier  avec 11,7/20. Chacun des lauréats repart avec la somme 1750.000 F CFA.

Le jury a en outre demandé au comité d’organisation  d’élargir  le champ des participants à l’échelle internationale et d’insérer certains secteurs tels que celui de l’énergie et de l’industrie dans les éditions à venir afin de créer plus d’engouement autour du concours.

Ce concours, en rappel, a pour but d’encourager toute personne (étudiants, entreprises, particulier, chercheur) ayant  moins de trente ans qui a une solution innovante basée sur les technologies de l’information et de la communication et pouvant résoudre des problèmes dans les domaines de l’élevage, l’agriculture, la santé, l’éducation et le commerce.

Benié APPIA  et Saly OUATTARA (Stagiaires)

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 2 commentaires

  1. F?licitation, aux laur?ats. Il faudra pr?ciser au jury que c’est un concours pour d?tecter les jeune talent, ?tudiants burkinab? et non un concours international pour permettre ? d’autre pays de venir prendre des prix avec des projets qui ne vont m?me pas servir ? d?velopper le Burkina mais leur pays ? eux. Au lieu que le jury reste dans son coin avec ses connaissances th?orique pour dire que le concours ? ?t? infructueuse, il n?ont qu’a aider c’est laur?ats, voir tous les auteurs des 45 dossier retenu a d?velopper leurs initiatives, car si on mettait ces m?mes membres du jury dans les conditions des candidat, il n’allait pas pouvoir nous donner quelque chose de concret.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *