ma

REN-LAC : Le prix de la lutte anticorruption a désigné ses lauréats

687 5

Le Réseau national de lutte anti-corruption a tenu ce jeudi 30 avril 2015 sa 15e assemblée générale. C’était dans ses locaux situés au quartier Pissy de Ouagadougou. Ladite assemblée a servi d’occasion à l’organisation d’examiner le rapport d’activités et financier 2014 et aussi le  élaborer le programme d’activités et le budget 2015. Le prix de la lutte anti-corruption a également été décerné.

De quoi être satisfait

De l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 en passant par le vote de la loi anti-corruption,  l’adoption de la nouvelle loi modificative du code électoral  et enfin les arrestations de personnes soupçonnées de mauvaises gestion de fonds public, le REN-LAC dit avoir des « raisons de se réjouir des évènements en ce début d’année 2015 » et son  « vœu pour l’adoption d’une loi efficace portant prévention et répression de la corruption au Burkina est aujourd’hui exaucé ».

Pour le REN-LAC, tous ceux qui ont contribué à asseoir le système de « gouvernance chaotique »  et se  sont par la même occasion rendus  coupables de crimes économiques et de sang  doivent rendre compte et, selon les termes du Dr Claude Wetta, secrétaire exécutif du REN-LAC,  sont «  indignes de prétendre à conduire la destinée de notre pays ».

Au titre des prévisions

Après avoir dressé le bilan de l’année 2014 estimé, satisfaisant surtout avec le vote de la loi anti-corruption, le REN-LAC a élaboré son programme d’activités de l’année en cours.

Au titre des prévisions il y a le «  suivi et la détection de la corruption au cours des élections, la contribution aux réformes en matière de gouvernance et de lutte contre la corruption, l’organisation d’une rencontre sous régionale qui pourrait aboutir à la mise en place d’une structure sous régionale de lutte anti-corruption ».

En outre, des ressources seront dégagées «pour contribuer au renforcement des capacités des journalistes en matière d’investigation sur les cas de corruption ». Un autre projet notoire est l’adaptation de la bande dessinée Kouka au cinéma sous forme d’une série d’épisodes pour jeunes.

Et pour réaliser son programme d’activité, le REN-LAC a besoin de la somme de plus de  350 millions  F CFA. Le Dr Claude Wetta a estimé le déficit à près de 51 millions de F CFA nécessaire pour la réalisation du programme de plan stratégique en cours et lance un appel aux partenaires financiers et techniques à venir en aide au réseau.

Prix de lutte anticorruption 2014

La cérémonie s’est achevée avec la récompense des journalistes dont les écrits auront le plus contribué à lutter contre la corruption dans les deux catégories que sont la presse écrite et la radio.

Trois prix ont été discernés en presse écrite. Le premier prix d’une valeur d’un million de F CFA est revenu à Ladji Bama du journal Le Reporter. En radio, le seul lauréat primé est Jean Baptiste Bouda de la RTB Radio avec la somme de 500 000 F CFA.

Oui Koueta (stagiaire)

Burkina24



Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Article similaire

Il y a 5 commentaires

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *