Sa majesté Askoy appelle au réveil du peuple

Kaboré Assan-Yousef de son nom d’artiste « Sa Majesté Askoy » a procédé au concert dédicace de son premier album solo, ce vendredi 1er mai 2015 à Ouagadougou. 14 titres composent l’album titré « Nêkré » en mooré qui veut dire « réveil ». Evoluant dans un style hip hop, sa musique est très critique sur les travers de la jeunesse qu’il incite à une prise de conscience.

Sa majesté Askoy a débuté la musique hip hop dans les années 2000. Il navigue de groupe en groupe depuis lors et ce n’est qu’en 2006 qu’il se lance dans une carrière solo.

Réveil. Ce qui lui a permis de mettre sur le marché de disque un album de 14 titres dénommé « Nêkré ». Des titres qui abordent des thèmes de revendication, de critique pour inciter « les esprits à se réveiller », tous chantés en langue mooré.

«On peut tous marcher comme le 28 octobre, on peut tous lutter ensemble comme le 30 octobre, Nêkré parce qu’on est rentré dans l’histoire comme le 31 octobre 2014, Nêkré pour une histoire, pour une Afrique nouvelle ». C’est en ces termes que l’artiste explique le titre de son album.

Dans son oeuvre, Askoy se gausse de certains traits de société. C’est le cas du titre « Hollywood » qui  relate le mensonge que vivent certaines personnes comme dans un film américain.

« On a l’habitude de voir à Ouaga quelqu’un qui touche 100 000 F CFA , qui loue une maison à 50 000 F CFA le mois , qui a une Mercedess benz, une femme et une maîtresse, c’est un mensonge de croire qu’il peut s’en sortir », explique –t-il.

Appel au vote. Sa Majesté Askoy se dit être un artiste engagé et de ce fait, il ne peut rester en marge des maux qui minent la société. « Quand tu vois ce qui se passe en Afrique et dans le monde, on ne peut pas rester  les bras croisés, il faut que tu trouves quelque chose à dire ».

Mais « Nêkré » a-t-il été écrit en écho à l’insurrection populaire ?  « Avant l’insurrection j’avais déjà ce titre Nêkré, mais l’insurrection était un plus pour l’album», répond l’artiste, qui  a profité donner son avis sur la situation politique actuelle du Burkina.

Tout en demandant de laisser le temps au gouvernement de transition de travailler, il lance un appel  à toute la population de sortir massivement voter, car estime-t-il, « c’est tout ce qui peut faire changer les choses ».

Reveline SOME

Burkina24


 



Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page