Burundi-Candidature de N’Kurunziza: John Kerry tranche

118 0

En attendant que la Cour constitutionnelle burundaise situe la recevabilité de la candidature de Pierre Nkurunziza à la présidentielle pour un 3e mandat, John Kerry, le secrétaire d’État américain, en visite au Kenya, a dissuadé dimanche l’actuel Président de ce pays sur ses ambitions.

Nous sommes profondément préoccupés par la décision du président Pierre Nkurunziza, qui va à l’encontre de la Constitution de ce pays“, a déclaré lundi à Nairobi John Kerry, devant la presse à l’occasion d’une visite officielle au Kenya.

Cette sortie de l’émissaire du Président Américain fait suite à un communiqué du département d’État au lendemain de la désignation de Nkurunziza par son parti comme candidat à la présidentielle, le 25 avril : “Nous regrettons cette importante occasion manquée, mais le dur travail de construction des institutions et des pratiques démocratiques doit continuer…Les États-Unis continueront à observer la situation de près et à prendre des mesures ciblées, y compris, lorsque ce sera approprié, en décidant des refus de visas américains“,

Depuis lors, l’opposition a pris d’assaut les rues de Bujumbura pour protester contre ce qu’elle considère comme étant un hold-up constitutionnel et contraire à l’accord d’Arusha qui avait mis fin à la longue et récente guerre civile (1993-2006). Ces manifestations sont durement réprimées par le pouvoir dont les forces de l’ordre n’hésitent pas à tirer à balles réelles.

“Les États-Unis continueront à observer la situation de près et à prendre des mesures ciblées, y compris, lorsque ce sera approprié, en décidant des refus de visas américains“, avait poursuivi le département dans son communiqué, ajoutant que les États-Unis tiendraient pour responsables les personnes qui participent, programment ou ordonnent des violences contre la population civile.

Le gouvernement, quant à lui, avait considéré les manifestants comme des “terroristes” et des “ennemis” du pays.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : Jeuneafrique.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre