Jazz à Ouaga 2015: Objectifs atteints malgré la transition

190 0

La 23ième édition de Jazz à Ouaga 2015 a refermé ses portes ce samedi 2 mai 2015. Tout s’est bien passé selon le président du comité d’organisation, malgré le manque de sponsor.

Jazz à Ouaga va grandissant d’édition en édition. Il a gagné en expérience, en public. Toutes les programmations et les activités prévues ont été tenues.

Les objectifs ont été atteints et il règne un sentiment de satisfaction « après les angoisses » dans le cœur du président du comité d’organisation Abdoulaye Diallo. «C’était difficile, ce n’était pas évident mais on a réussi à le faire », affirme-t-il.

« L’engouement y était, on s’attendait à pire, c’était difficile, on est dans la transition. Tout le monde hésite mais on n’a pas eu de soirée où la salle était vide. On a eu de nouveau public. J’ai vu des gens que je n’avais pas l’habitude de voir à Jazz à Ouaga et on espère les fidéliser », a-t-il ajouté.

Avec « regard sur le passé », Tall Mountaga, interprète burkinabè, a revisité les classiques jazz-blues. Pour Cheick Lô, artiste sénégalais, c’était un retour aux sources, étant natif de la ville de Bobo-Dioulasso.

« J’ai pu profiter pour quelques heures pour voir les amis, la famille. Pour moi venir au Burkina aujourd’hui, c’est une renaissance », confie Lô, qui a rendu un vibrant hommage à Thomas Sankara lors de la dernière soirée de Jazz à Ouaga.

Reveline SOME

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre