Bobo-Dioulasso : Bientôt une marche pour la libération des « détenus politiques »

881 74

Des associations se sont regroupées pour la libération des « détenus politiques » à Bobo-Dioulasso. Ce mardi  5 mai 2015, lors d’un point de presse, elles ont annoncé l’organisation prochaine d’une marche de protestation.

Les associations pour la libération des « détenus politiques » se sont assignées une double mission. Libérer tous les détenus politiques notamment, Salia Sanou, SG de la section provinciale du CDP/Houet, Seydou Sanou et Karim Barro, des ex-maires d’arrondissements au compte du CDP et Assita Ouattara de la NAFA et  lutter contre le caractère discriminatoire de l’article 135 du nouveau Code électoral.

Selon le coordinateur régional, Abou Alifata Téguéra, une demande a été rédigée  pour être déposé dès ce soir (ndlr : mardi 5 mai) auprès des autorités régionales pour l’organisation d’une marche pacifique. C’est dans le but d’interpeller les autorités de la Transition à libérer sans conditions  ceux qu’ils considèrent comme des détenus politiques.

Pour lui, les arrestations n’ont respecté aucune procédure légale. « Salia Sanou est un élu du peuple, il a reçu des décorations de la nation. Le principe voudrait qu’il soit détenu en sursis et non à la prison », a dit Téguéra.

Le code électoral décrié. Quant au caractère discriminatoire de l’article 135 du nouveau Code électoral, le coordonnateur estime que les exclusions doivent être justifiées et fondées sur le droit et non sur la politique. « Le nouveau Code est aussi critiqué dans la sous-région. Les partenaires dénoncent un texte en violation avec l’esprit dans lequel la Transition devrait être conduite », a martelé Abou Alifata Téguéra.

En outre, a-t-il poursuivi, « à travers la rencontre du 13 avril dernier, les arguments du ministre Moussa Nébié n’ont pas pu convaincre les diplomates étrangers en poste à Ouagadougou. A cet effet, ces derniers ont réclamé la mise en place d’un processus électoral sans exclusion ».

Sidiki TRAORE

Correspondant Burkina 24 à Bobo-Dioulasso



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 74 commentaires

  1. Il fo dir a ces hipocrite,d ne samuser avc les gens. Ils st habitues a ce genr d masqarad. Sil sont detenus, c? q ya la justice qi es en train d faire son travail.

  2. Il fo dir a ces hipocrite,d ne samuser avc les gens. Ils st habitues a ce genr d masqarad. Sil sont detenus, c? q ya la justice qi es en train d faire son travail.

  3. Je vous pris de les laisser marcher. C’est juste pour se d?graisser, car il nageaient longtemps dans le beurre sans avoir le temps. D?sormais le temps y ait et la libert? aussi. Mais qu’ils sachent que nous attendons tous la justice

  4. Une marche n a jamais change un projet de loi souvenez vous de ca.marcher jusqu a banfora cela ne changera rien.faite attention car ca peut tourner tres mal a votre bande d hypocrite.on vous attend

  5. Il est temps pour vous aussi de marcher. Bobo ouaga all? retour ca vous fera du bien. Histoire de montrer votre opini?tret?. Du courage votre roi est juste a c?t? de vous bobo. Yamoussokro.
    Je suis de coeur avec vous. ?a n arrive pas qu aux autres.

  6. Qu,ils grimpent les arbres puis ensuite crier.les batraciens,vous n,avez rien vu encore.ce n,est que le d?but du commencement du film,attendez un peu.Vous saurez que Nul sur terre,entant que cr?ature ne peut defier Dieu sans en subir les cons?quences.Courez si vous voulez,transformez votre Djamila en Pr?sidente du Faso si vous voulez.Le Pouvoir c,est Dieu qui le donne et s,Il te le donne il faut savoir en faire bon usage sans quoi il te l,arrache et pui il ya rien.Si voulez transportez des montages mais sachez que Vous ne pourrez rien changer en ce que Dieu a d?cider.