« Fasograff » : Des graffitis à Ouaga pour la paix

823 2

L’association « burkigraff » a animé une conférence de presse ce mardi 5 mai 2015 au centre national de presse Norbert Zongo sur les activités du festival « Fasograff » qu’elle a lancé depuis le 1er mai 2015. Cette première édition est placée sous le thème graffiti pour la paix.

Peu connu du public burkinabè, le graffiti est un art sous forme de peinture sur des murs, des monuments et autres surfaces afin de véhiculer un message.

Pour mieux vulgariser et contribuer aux efforts de paix au Burkina Faso, les organisateurs ont initié le festival « Fasograff » qui se tient en ce moment à Ouagadougou et qui prendra fin le 10 mai 2015.

La substance cet événement se résume en une formation, des projections, des conférences sur le thème et des performances graffiti, le tout regroupé sur trois sites à savoir le lycée Philippe Zinda Kaboré, la Maison des jeunes de Paglayiri et les ateliers Maaneeré.

Les organisateurs du festival lors de la conférence de presse
Les organisateurs du festival lors de la conférence de presse

Du 1er au 03 mai 2015, se sont déroulés les ateliers de formations théoriques sur des papiers à l’endroit de bon nombre de jeunes voulant épouser la profession de « graffeur ».

La journée du 4 mai a marqué la phase de démarrage des performances graffiti au lycée Zinda Kaboré et prendra fin le 10 mai 2015.

Sur une longueur de plus de 50 mètres, les festivaliers « graffeurs » ont marqué de leurs empreintes les murs dudit lycée par des messages et images fortes prônant la paix dans un Burkina Faso post insurrectionnel.

L’association par la voix de son président v Dera a tenu à rendre un vibrant hommage à feu Arba Diallo, personnage de cette première édition.

Selon le président, ce choix se justifie par l’engagement de l’homme et son dévouement pour la paix, des valeurs en adéquation avec celles du graffiti.

Les graffeurs prônent dans leurs graffitis la paix pour le Burkina
Les graffeurs prônent dans leurs graffitis la paix pour le Burkina

L’association existe depuis août 2014 et compte des amateurs et professionnels du graffiti. Elle envisage créer des centres de formations à l’endroit des passionnés de cet art.

Benié APPIA (Stagiaire)



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 2 commentaires

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *