Les élèves du lycée Saint Jo apprennent à voter

509 0

Après l’expérience pilote du 28 avril 2015 au Lycée Technique national Aboubacar Sangoulé Lamizana de Ouagadougou, le MBDC (Mouvement burkinabè pour le développement et le civisme) a remis le couvert avec une autre opération du genre. Cette fois, le Mouvement burkinabè pour le développement et le civisme a ciblé les élèves du Lycée Saint Joseph (Saint Jo) de Ouagadougou où une autre simulation de vote a eu lieu dans l’après-midi du jeudi 7 mai 2015.

Deux classes ont été utilisées comme bureaux de vote. La cinquantaine d’élèves organisés difficilement dans deux rangs, avaient le choix entre 4 candidats « présidentiables ».

Le scénario du vote leur a été brièvement expliqué par le chargé de projet du MBDC, Cheick Fayçal TRAORE, avant qu’ils ne rentrent successivement pour l’acte principal à proprement parlé. Comme dans une vraie élection, les jeunes électeurs ont d’abord retiré leur bulletin unique de vote, après que leur identité ait été vérifiée par « les agents électoraux » présents.

Un peu hésitants et quelque peu perdus, certains des élèves ont souvent joué de maladresse et de précipitations en sautant certaines étapes. Mais la démarche se voulait pédagogique et surtout anticipatrice dans la perspective des élections couplées du 11 octobre 2015.

Les différents bulletins ont été introduits l’un après l’autre dans les urnes spéciales conçues par le MBDC pour la circonstance.

L’idée d’avoir pu vivre cette expérience pilote, a ravi plusieurs élèves comme Abdoul Wallis GNANKINE de la seconde C. Pour lui, « c’est une belle expérience qui m’a paru enrichissante. Cet acte va me motiver à voter en octobre prochain. » Selon lui, « tous les jeunes doivent faire valoir leur droit le moment venu ».

Cheick Fayçal TRAORE du Mouvement burkinabè pour le développement et le civisme a noté le bon déroulement de l’opération à la seule différence que dans cet établissement, la majorité des élèves étaient plus jeunes que ceux du lycée Technique national Aboubacar Sangoulé Lamizana.

Il a aussi déploré la faible instruction civique des élèves dont beaucoup ignorent tout des contours du vote et son intérêt pour un pays. Le message principal du MBDC était d’encourager les jeunes en âge de voter d’aller se faire enrôler à l’étape du processus prévue dans la région du centre à partir du 12 mai 2015.

La cérémonie a servi surtout de tribune pour sensibiliser les élèves à sanctionner par les urnes les candidats qui leurs feraient des promesses démagogiques.

Les deux prochaines étapes de cette simulation sont le Lycée Marien N’Gouabi et le Collège protestant de Ouagadougou afin d’aboutir à la longue à la création d’une masse critique de jeunes qui sont au fait des questions électorales.

L’opération se poursuit jusqu’au mois de décembre à venir et concernera aussi des établissements à l’intérieur du pays.



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *