L’ONEA fait don d’une ambulance à la brigade des sapeurs-pompiers

La nationale de l‘eau et de l‘assainissement (ONEA) a laissé parler son cœur. A travers la 5eme édition de son concept dénommé « Activité de bienfaisance et de markéting social », l‘ONEA a offert une ambulance d’une valeur de plus de 25 millions de FCFA à la Brigade nationale des sapeurs-pompiers. L‘initiative est portée par les femmes de la société.

Pour une cérémonie de don d’ambulance, le bénéficiaire a voulu montrer aux donateurs combien son action sera salutaire. C’est en effet par une démonstration de secours à une personne victime de malaise que les éléments de la brigade ont introduit la cérémonie de remise de l‘ambulance dans l‘après-midi de ce 7 mai au siège de l‘ONEA.

« Le geste de ce soir est très symbolique mais vient du plus profond de nos cœurs », a déclaré la présidente de l‘Association des femmes de l‘ONEA, Eugénie Nonguerma, avant d’ajouter à l‘endroit de leurs invités du jour, « nous saluons avec grand respect votre don de soi quotidien pour secourir les populations des vies et des campanes, malgré les moyens très limités dont vous disposez ». Sentiments partagés également par le directeur général de l‘ONEA, Hamado Ouédraogo.

Exercice de sauvetage au sein de l'ONEA © DR
Exercice de sauvetage au sein de l’ONEA © DR

Cette ambulance d’une valeur de plus de 25 millions de F CFA vient contribuer à combler les besoins innombrables, a reconnu pour sa part le Lieutenant-Colonel, Ibrahim Compaoré, commandant de la brigade nationale des sapeurs-pompiers.

36.947 km pour le seul mois d’avril. « Les engins de la compagnie de Ouagadougou, pour le seul mois d’avril 2015, ont parcouru 36.947 kilomètres soit une moyenne de 1237 Kilomètres par jour »,  a-t-il laissé entendre pour signifier la situation de la BNSP. Une situation qui a pour conséquence « une durée de vie très limitée » des véhicules d’interventions.

Cette « activité de bienfaisance et de markéting social », cinquième du genre, a aussi dans ses éditions précédentes, fait des heureux bénéficiaires, notamment les pensionnaires du centre de solidarité de Pampanga et l’orphelinat Sainte Thérèse de Loumbila en 2011, l’hôpital Sourou Sanou de Bobo en 2012 et celui de Fada en 2013.

Maratou SOUDRE

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

3 commentaires

  1. Messieurs Trenou et Sawadogo je vous rejoins. C’est vraiment bien de faire des heureux gagnants mais il est mieux d’?tre moins irr?prochable avant de le faire. « Nombreux sont ceux qui v?curent sans amour. Nul n’a v?cu sans eau? Donc l’eau d’accord et la g?n?rosit? hors de nos murs ensuite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page