Université de Ouagadougou : Les étudiants de l’UFR/SDS veulent de meilleures conditions d’études

695 3

Comme prévu, les étudiants de l’Unité de formation et de recherche en science de la santé (UFR/SDS) ont damé le pavé (marche meeting) ce jeudi 7 mai 2015 pour montrer leur mécontentement vis-à-vis des structures hospitalières qui les accueillent pour les stages pratiques.

Une plate-forme revendicative a été remise au ministère de la santé par les étudiants de l’Unité de formation et de recherche en science de la santé.

Ce mouvement d’humeur de toutes les promotions de l’UFR (de la première à la septième année) prend sa source depuis que la direction de l’UFR s’est déclarée incompétente sur bon nombre de points concernant leurs conditions d’études, selon un membre du comité d’organisation.

Cette marche, qui a été encadrée par l’Association nationale des étudiantes burkinabè (ANEB) et de l’Union générale des étudiants burkinabè (UGEB), est partie du terrain de l’UFR, jusqu’au ministère de la santé où le secrétaire général dudit ministère, Djénéba Sanou, a reçu la plate-forme revendicative.

Et après réception du document, ces étudiants en blouse blanche sont revenus au terrain de l’UFR, en passant par l’hôpital Yalgado Ouédraogo, où ils ont tenu un meeting.

Le contenu de la plate-forme

Selon le document remis au ministère de la santé, les étudiants dénoncent le non-respect de la vaccination de l’étudiant stagiaire, l’absence de visite médicale, la non-assistance médicale et l’augmentation des indemnités de stage. Aussi, s’ajoute l’application actuelle du système LMD à l’UFR/SDS qui ne fait qu’accentuer la baisse de la qualité de la formation, selon les apprenants, qui demandent sa suspension.

Bienvenue APIOU

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 3 commentaires

  1. Mon frere Sang Soule, il faut bien lire avant de reagir. Les etudiants demandent la suspension et non la suppression du LMD; ce qui veut dire qu’ils ne sont pas contre ce systeme. Suspendre veut dire reunir le minimun de conditions (infrastrures, logistiques, ressources humaines en quantit? et qualit? etc) avant son application.

  2. R?clamer des meilleurs conditions d’?tudes au lieu de vous engager dans une lutte inopportune parce que le LMD n’est pas une affaire du Burkina c’est une question internationale

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *