Elections d’octobre 2015 : le Japon offre environ 500 millions de F CFA à la CENI

235 0

Me Barthélémy Kéré, président de la Commission nationale indépendante (CENI) a reçu au siège de l’institution cet après-midi du 12 mai 2015, Masato Futaishi, ambassadeur du Japon venu annoncer une contribution de près de 500 millions de F CFA. Cette aide contribuera au support logistique lors des prochaines élections couplées d’octobre 2015.

Des véhicules et des motos pour renforcer la capacité logistique

La CENI peut désormais compter sur le soutien logistique du Japon pour l’organisation des prochaines échéances électorales. C’est du moins ce qui est ressorti de l’audience accordée par Me Barthélémy Kéré à l’ambassadeur de ce pays.

C’est un apport de près de 500 millions de F CFA que l’ambassadeur du Japon est venu annoncer au président de la CENI. Cette somme constitue un « fonds de contrepartie de l’aide alimentaire pour réaliser le projet de renforcement de capacité logistique de la CENI ».

Cette somme permettra à la CENI d’obtenir 21 véhicules de types pickup et 8 motocyclettes. Ces engins serviront, selon les termes de l’ambassadeur, à assurer en toute sécurité le transport du matériel, des documents électoraux, du transfert des résultats du scrutin et la supervision des élections.

Avec cette annonce, le Japon par la voix de son ambassadeur « souhaite de tout son cœur » que cela permette d’organiser des élections présidentielles et législatives « de manière crédible et transparente ». Le Japon espère ainsi pouvoir contribuer à l’enracinement de la démocratie au Burkina.

« Merci, merci et merci »

Et c’est content de l’annonce faite par le peuple japonais de contribuer à l’enracinement de la démocratie au Burkina que s’est adressé Me Kéré à la presse.

« De tout le fond de mon être, de tout mon cœur, je dis merci à son excellence l’ambassadeur du Japon », a-t-il dit. C’est sur ces mots que s’est arrêté Me Kéré, estimant qu’il est « très content » au point de ne pas pouvoir dire plus.

Oui Koueta (stagiaire)

Burkina24

Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre