Zéphirin Diabré dans le Tuy: « Le changement se trouve dans notre ADN »

530 4

Des escales  et des meetings ont ponctué la sortie sur le terrain du président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), Zéphirin Diabré, dans la province du Tuy, ce dimanche 17 mai 2015.

« Seul Nazi Boni est venu à Koti»

A Koti, la délégation du parti a eu droit à un discours de Kovo Melo Nabié, secrétaire de la sous-section. Il s’est dit « content » de recevoir le premier responsable du parti en personne. « Nous sommes dépassés par le fait que le président du parti se présente ici. Nous sommes vraiment contents. Depuis le temps des temps, seul Nazi Boni est venu à Koti. Tous ceux qui sont venus ici, ce sont des malfrats», a-t-il ajouté par la suite.

« Le changement est dans notre ADN »

La tournée du Tuy aura été essentiellement rurale. Zéphirin Diabré  estime en outre que le peuple se trouve partout, qu’il ne se trouve pas uniquement que dans les capitales des provinces et au bord des routes goudronnées. « C’est cet esprit-là qui nous a animé et qui nous a amené ici », fait-il savoir.

Il a aussi ajouté que son parti est celui du « vrai changement ». Pour preuve, il évoque le fait que l’UPC ait été le premier parti créé sous l’ère Compaoré avec dans son nom le mot « changement ». « Le changement est dans notre ADN », a-t-il conclu avant de faire route sur Béréga.

A Houndé

« Il est enfin arrivé ». C’est par ce message qu’a été accueilli le président de l’UPC lorsque la délégation a foulé le sol de Houdé. « Nous voulons entendre les vrais problèmes que nous aurons à résoudre le lendemain du 11 octobre », a dit Zéphirin Diabré pour revenir sur cette sortie. Selon lui, le rôle d’un homme politique, se résume à être toujours en contact avec son peuple, vivre, lutter et vaincre avec lui.

 Et au regard de la configuration des participants présents sur le lieu du meeting, Zéphirin Diabré a affirmé être en présence du « Burkina dans toute sa synthèse ». Et cela traduit toujours selon lui le fait que  le parti du lion  soit un parti de rassemblement, d’union. Avant de prendre congé, le président de l’UPC a appelé ses hôtes à se rendre dans les bureaux de vote pour parachever le changement en cours depuis octobre 2014.

Oui Koueta (stagiaire)

Burkina24



Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Article similaire

Il y a 4 commentaires

  1. Lentement mais surement, le chantre du vrai changement est en train d’?crire sa l?gende.
    Allons seulement ? Kossyam!!!

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *