Semaine nationale de la planification familiale : Pour que chaque grossesse soit désirée

685 0

La cérémonie officielle de lancement de la Semaine nationale de la planification familiale (SNPF 2015) a débuté ce lundi 18 mai 2015 dans l’enceinte du centre de santé et de promotion sociale (CSPS) de Dassasgho. Au terme de cette semaine d’activité, il est attendu un renforcement de l’engagement politique national en faveur de la Planification familiale.

« Réaliser un monde où chaque grossesse est désirée »

Dr Edwige Adékambi Domingo, représentante du Fonds des nations Unies pour la population (UNFPA), présente lors de la cérémonie de lancement de la SNPF 2015, a fait savoir pendant son allocution que la planification familiale ne constituait nullement pas un privilège mais plutôt un droit. « Les femmes qui ont accès à la planification familiale peuvent contribuer énormément au développement économique », a-t-elle fait savoir.

Et c’est convaincu qu’investir dans la planification familiale, c’est investir dans un « lendemain meilleur » que l’organisation s’est engagée auprès du Burkina pour le repositionnement de la planification familiale. L’objectif visé ici, est de « réaliser un monde où chaque grossesse est désirée, chaque accouchement est sans danger et le potentiel de chaque jeune est accompli ».

Un défi de taille à relever 

Dr Edwige Adékambi Domingo, représentante du Fonds des nations Unies pour la population (UNFPA)
Dr Edwige Adékambi Domingo, représentante du Fonds des nations Unies pour la population (UNFPA)

   

Dans son message lu devant l’assistance, le ministre de la santé, représenté par le gouverneur du Centre, Joachim Somda, a fait cas de l’importance de la croissance démographique dans le processus qui mène au développement.

« Les questions de population représentent dans notre pays de véritables défis. La croissance démographique accroit les besoins immédiats des populations et entrave les efforts de développement en aggravant les problèmes de santé, les inégalités de genre, et la dégradation de l’environnement ».

Séance de sensibilisation à l’appui

Avant que différents intervenants ne lisent leur discours, il a été donné de voir à l’assistance un sketch de la troupe théâtrale de l’artiste comédien Hyppolite Ouangrawa dit Babouanga, suivie par un slam déclamé en l’honneur de la femme.

La fin de la cérémonie a été suivie de la présentation des produits contraceptifs (qui seront distribués gratuitement dans toutes les formations sanitaires) et une visite de la maternité dudit CSPS.

Les cibles visées sont, entre autres, les femmes en âge de procréer, les adolescents et les jeunes (élèves et étudiants et non scolarisés), les chefs de ménage, les décideurs politiques et les leaders d’opinion (coutumiers, religieux).

Oui KOETA (stagiaire)

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 1 commentaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *