Une chanson pour l’éducation 2015 : Nouvelle édition, nouvelle dynamique !

658 0

Cette année, «Une Chanson pour l’Éducation» se décline en Suisse romande et au Burkina Faso. Pour sa 4e édition, le projet prévoit de travailler avec 4 établissements scolaires au Burkina Faso, sous le parrainage d’Alif Naaba, Dicko Fils, Maï Lingani et Patrick Kabré qui accompagneront les élèves dans l’écriture, l’enregistrement et la défense sur scène de chansons traitant du droit à une éducation de qualité pour tous.

Le processus de réflexion autour de l’éducation dans les écoles a démarré au Burkina Faso en Mars et nourrira les discussions à la rentrée scolaire 2015 pour les élèves de Suisse romande. 12 parrains-artistes suisses et burkinabè sont mobilisés dans le cadre du projet « Une Chanson pour l’Éducation » pour soutenir les enfants lors de l’écriture et de la mise en musique des chansons.

Un dialogue suisso-burkinabè que l’on retrouvera en concerts au mois de février 2016 au Burkina Faso lors du Festival Rendez-vous Chez Nous et en Suisse pour deux dates exceptionnelles au mois de mars 2016.

La première partie de l’année 2015 est dédiée à l’identification des établissements scolaires qui porteront le projet. Tiari à l’Est, Dunduni Itaore, Goudou et Dunduni Ipala au Centre-Sud, participeront à l’édition 2015. Pour chaque établissement, 3 à 4 classes d’environ 20 élèves sont impliquées. Enfants du Monde escompte toucher ainsi 800 élèves au total.

Le fruit de ce travail sera rendu visible à un plus large public en 2016, lors de concerts et d’événements exceptionnels réunissant Suisses et Burkinabè et sur une compilation de 12 titres (duo enfants – artistes) mise en vente au profit des écoles qu’Enfants du Monde soutient au Burkina Faso.

Enfants du Monde – Production : Sensibiliser de manière ludique à travers des chansons

Aujourd’hui encore, des millions d’enfants dans le monde ne peuvent pas aller à l’école ou l’abandonnent, sans avoir acquis les compétences de base nécessaires à leur vie d’adulte. Les défis de l’éducation dans les pays où Enfants du Monde travaille résident principalement dans l’accès et la qualité.

Dans de nombreuses régions du globe, les enseignants sont mal formés, et les infrastructures, le matériel pédagogique et les fournitures sont insuffisants. Enfants du Monde contribue à pallier à ces problèmes en offrant aux enfants qui n’ont jamais été à l’école ou qui l’ont quittée trop tôt l’opportunité d’intégrer des écoles offrant une éducation de qualité, c’est-à-dire pertinente et utile.

C’est pour sensibiliser de manière ludique les jeunes à cette réalité qu’Enfants du Monde a mis en place le projet Une Chanson pour l’Éducation. Innovant et unique, le projet Une Chanson pour l’Éducation implique des élèves et des enseignants du Nord et du Sud. Durant des ateliers pédagogiques, les élèves se questionnent sur la situation de l’éducation dans le monde et sur l’importance de son accès pour tous. A travers ces rencontres autour du droit à l’éducation et grâce à l’expression créative des enfants naissent des chansons dont les textes sont écrits en tandem avec des parrains, chanteurs confirmés.

La Compagnie Zappar – Réalisation : Créer du beau pour défendre des causes Jolies

Parce qu’elle est convaincue que l’éducation est la clé pour un avenir meilleur, la Compagnie Zappar appuie l’ONG Enfants du Monde en imaginant, au travers de la conception du projet « Une Chanson pour l’Education », des chemins pour que des élèves du Burkina Faso et de Suisse s’engagent à promouvoir une éducation de qualité pour tous.

En ce sens, la Compagnie Zappar poursuit sa vocation de rapprocher enfants, adolescents et adultes, des acteurs pertinents dans l’élaboration et la mise en place de projets permettant des améliorations sociétales via la création d’outils de médiation susceptibles d’éveiller en eux l’envie d’engagement et facilitant la transformation de cette envie en action.



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *