Jeux Universitaires du Burkina Faso (JUBF) : Les meilleurs récompensés

256 0

Les rideaux sont tombés sur les 4èmes Jeux Universitaires du Burkina Faso (JUBF) le mardi 19 mai 2015. Les meilleurs sportifs universitaires ont été récompensés au cours d’une cérémonie organisée en face du Stade du 4-Août de Ouagadougou.

Jeux Universitaires du Burkina Faso (JUBF) Filiga Michel Sawadogo

Les étudiants du Burkina ont abandonné les salles de classe pendant près d’une semaine pour se distraire à la faveur des 4èmes Jeux Universitaires du Burkina Faso (JUBF).

Près de 980 universitaires venus de Bobo-Dioulasso, Dédougou, Koudougou, Fada N’Gourma, Ouahigouya et Ouagadougou ont rivalisé en football, basketball, handball, volley-ball, athlétisme, cyclisme en plus de jeux de société comme le scrabble et la pétanque.

L’Université de Ouagadougou, une nouvelle fois, sort victorieuse en remportant la plupart des médailles d’or en sport en volley-ball, basketball, handball en homme comme en dame. Cependant, en volley-ball, les dames de l’Université Ouaga 2 ont défié l’UO, classée 2ème. En football, l’Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (UPB) est sortie maitre en prenant la première place devant l’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest (UCAO).

Culture. Des activités culturelles ont également marqué ces 4èmes Jeux Universitaires. En conte, le premier prix est revenu à l’Université Ouaga 2 avec Serge Kaboré, vainqueur devant Mohamed Sangaré de l’ISIG Bobo.

En humour, l’UPB s’est imposée dans cette catégorie devant l’UO tandis que le premier prix en orchestre est revenu à l’Université de Koudougou (UK) devant l’Institut Supérieur d’Informatique et de Gestion (ISIG) de Bobo-Dioulasso.

L’Université de Koudougou s’est également imposée en théâtre (devant l’Université Saint Thomas d’Aquin (USTA) et aussi en vedette devant l’Institut Supérieur de Management de Koudougou (ISMK) et le Centre Universitaire Polytechnique (CUP) de Ouahigouya.

Le ministre des enseignants secondaire et supérieur Filiga Michel Sawadogo s’est réjoui de la prestation des différents athlètes en espérant que des sportifs de haut niveau en émergeront, à l’image de Mathias Sorgho, champion en cyclisme et également coureur de l’équipe nationale du Burkina.

« Bilan positif au termes des 4èmes Jeux Universitaires », a confié le directeur général du CENOU, satisfait de l’organisation. Son ambition est la participation des universités burkinabè aux compétitions régionales pour leur permettre de s’aguerrir et fournir un jour des sportifs aux équipes nationales. Serge Bayala espère aussi permettre à ces compétitions créées en 2007 d’être régulières.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre