Simon Compaoré : « Nous souhaitons que l’effort des anciens ne nous fasse pas défaut »

639 0

A la suite des jeunes et femmes, les anciens du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) ont tenu leur première convention nationale du parti ce samedi 23 mai 2015. C’était au palais de la culture Jean-Pierre Guingané de Ouagadougou. La clôture de la convention a donné lieu à un appel, à une motion de soutien aux autorités de la Transition et à des recommandations de la part de ces anciens venus des 45 provinces du pays.

Une union de plus au sein du parti

 ‘’L’expérience, la sagesse et la fidélité des anciens pour tracer avec les femmes et les jeunes, forces montantes, les sillons d’un Burkina nouveau’’, c’est le thème sous lequel s’est tenue la convention nationale des Anciens du MPP. La convention de l’Union nationale des anciens du MPP fait suite à celles des jeunes et des femmes du parti.

Pour reprendre les propos de Simon Compaoré, deuxième vice-président du parti présent tout au long de la cérémonie, c’est pour témoigner du fait que « l’union des anciens n’est pas une roue de secours mais franchement une roue essentielle » pour le MPP que la présente convention trouve tout son sens.

A entendre les premiers responsables du parti, les attentes à l’endroit de cette troisième union à l’intérieur du MPP semblent ne pas des moindres.

« Nous souhaitons que l’effort des anciens ne nous fasse pas défaut », a fait savoir Simon Compaoré à la clôture de la convention.

Somon Compaoré a estimé que les anciens sont une "roue essentielle" du MPP © Burkina24
Simon Compaoré a estimé que les anciens sont une “roue essentielle” du MPP © Burkina24

Quant à Paul Ismaël Ouédraogo, secrétaire général des anciens du MPP, la tenue de cette convention de l’union est le vœu profond formulé par les anciens conscients que tout royaume divisé, toute force désunie, devient faible et partant plus exposé face aux historiques adversaires politiques.

Motion de soutien aux autorités de la transition

Au terme de la convention en fin d’après-midi, les anciens du parti ont adopté une motion de soutien « ferme » à l’endroit des autorités de la Transition, au nouveau code électoral, à l’opération « main propre », à la lutte contre l’impunité, aux conclusions issues des Etats généraux de la justice, au pacte de citoyenneté et enfin à la Commission de réconciliation nationale et des réformes (CRNR).

« Un appel solennel »

Les anciens ont ensuite lancé  « un appel solennel » à l’endroit du parti pour la promotion et le renforcement d’un « militantisme de type nouveau »  en vue d’instaurer un « Burkina nouveau ».

Quant au gouvernement, il est attendu de lui le respect du calendrier de la transition, la tenue des élections à la date retenue, le renforcement du patriotisme, la restauration de l’autorité de l’Etat, la culture de la morale et de l’éthique et la restauration des valeurs cardinales.

Les anciens du MPP ont également appelé les autorités coutumières et religieuses, les organisations de la société civile à œuvrer en commun en vue de restaurer les valeurs qui fondent la famille et la société authentiques burkinabè.

La convention des anciens du MPP a pris fin par une recommandation à l’endroit des premiers responsables du parti. Cette recommandation précédée du soutien de l’idée de la promotion des jeunes et des femmes, se résume à l’initiative de la formation de la relève et la responsabilisation des jeunes et des femmes.

Oui Koueta (stagiaire)

Burkina24



Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *