Bassolé : “Je suis chez moi et je dis encore que personne n’a le droit d’exclure des Burkinabè”

671 155

Pour sa première sortie politique dans la région du Sahel, le dernier ministre des affaires étrangères de Blaise Compaoré est revenu sur la question du code électoral, au cours de sa tournée dans le sahel ce samedi 23 mai 2015, voté en Avril 2015 par le Conseil national de transition.

Quelques jours après le vote de la loi portant modification du code électoral par le Conseil national de transition, le 7 avril dernier, le général Djibril Bassolé était monté au créneau pour se faire entendre. Ce samedi, à Sebba, l’ex-ministre des affaires étrangères est revenu sur la question.

« Comme je pense que ce que j’ai dit là-bas n’a pas pu bien être compris, il y en a qui ont dit, que c’est parce qu’il est à l’extérieur qu’il parle ainsi. Je viens ici au Burkina Faso, je suis chez moi, et sur cette terre de Burkina Faso, je dis encore, haut, fort et clair, que personne n’a le droit d’exclure des Burkinabè d’une compétition électorale.

Personne. Au cas où certains n’ont toujours pas compris, je dis encore personne n’a le droit de retirer ce droit fondamental et précieux à des Burkinabè. Qu’il n’y ait aucune ambiguïté là-dessus ».

Bienvenue APIOU

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *