Diaspora: Les Burkinabè d’Allemagne initient une Journée du Burkina

770 2

Mannheim, ville au sud-ouest de l’Allemagne, a accueilli le samedi 23 mai 2015 dernier la toute première édition de la Journée du Burkina. Elle a rassemblé plus de 200 personnes venues de plusieurs villes de l’Allemagne. Des Burkinabè, des sympathisants de nationalités diverses ainsi que des représentants de projets et de jumelages ont passé cette Journée d’échanges à Luisenpark, un parc situé au cœur de la ville.

Ils se connaissaient certes par email ou par contact téléphonique, mais ils ne s’étaient jamais vus. L’étonnement se lisait sur plusieurs visages et les rires traduisaient la joie de s’être enfin rencontrés. De l’avis des organisateurs, le but recherché à travers cette journée n’est rien d’autre que «de créer un cadre pour mieux se connaître, pour tisser de nouvelles relations et construire un réseau d’amitiés pour le futur», explique Gustave Sawadogo.

En Allemagne les Burkinabè sont organisés en associations dans différentes villes. Faute d’événements d’envergure nationale, il est donc difficile pour eux de se retrouver. C’est pourquoi des représentants de diverses associations ont eu l’idée d’organiser la Journée du Burkina pour non seulement renforcer les liens entre les Burkinabè, mais aussi consolider les contacts avec les partenaires de projets et de jumelages.

Plusieurs représentants de jumelages ont effectivement pris part à la Journée du Burkina. Il s’agit entre autre des jumelages Ladenburg-Garango, Viernheim-Satonévri, Brühl-Dourtenga et Herzogenaurach-Kaya. L’Organisation «Brot für die Welt-Tikato» était également représentée. Active depuis plus de 40 ans dans plusieurs villages de la commune de Pissila, cette Organisation intervient dans le domaine de l’irrigation agricole et de l’éducation. La représentante Heidi Janina Stiewink explique que «le barrage de Tikato est la plus grande réalisation jusque là. Il permet aux populations riveraines de pratiquer la culture de contre-saison. D’autres infrastructures ont été réalisées tout au tour du barrage pour soutenir l’activité agricole. On a par exemple un centre d’alphabétisation qui permet de combler le déficit de connaissances en matière d’agriculture irriguée. Un jardin d’enfants offre également aux plus petits un cadre d’épanouissement et d’éducation».

Mannheim compte selon les statistiques communales 39% d’habitants issus de migration sur une population totale d’environ 330 000 habitants. Les autorités de la ville disent être fières du caractère multiculturel de Mannheim et c’est ce qui explique leur présence à l’évènement. «Nous félicitions les Burkinabè pour cette initiative qui consiste à rechercher d’une part l’unité entre eux, et d’autre part des échanges avec les partenaires de projets et de jumelages», a indiqué la conseillère municipale chargée de l’éducation, l’intégration et de la culture, Heidrun Kämper.

A travers une délégation composée du Premier Conseiller Souleymane Hebié et de l’Attaché d’Ambassade Ousmane Ouédraogo, l’Ambassade du Burkina Faso à Berlin a également honoré l’événement de sa présence. «Nous saluons cette idée lumineuse que vous avez eue en organisant cette première Journée du Burkina. Cela témoigne votre attachement à la patrie. De part cette manifestation, vous contribuez fortement au rayonnement et à la visibilité de notre pays», a souligné Souleymane Hebié dans son discours.

Il a également formulé le vœu que cette Journée du Burkina s’inscrive dans la durée et qu’elle soit institutionnalisée. Les organisateurs entendent réaliser ce vœu et envisagent de célébrer une Journée du Burkina chaque année à tour de rôle dans différentes villes d’Allemagne.

«Dans le cadre de cette Journée nous comptons d’ailleurs créer une plateforme relationnelle d’échange entre les entrepreneurs et investisseurs burkinabè et allemands. Ce sera une opportunité de se conseiller mutuellement et de créer même des synergies» a déclaré Gustave Sawadogo.

C’est autour de repas délicieux que les participants ont échangé d’une manière informelle sur divers sujets; et le tout sur fond de musique mixée par Abdoul-Razak Bandaogo ainsi que des prestations de Féenose et de Kalo Yélé.

 Eric Segueda



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *