Gambie : Des ONG dénoncent des ”détentions au secret”

566 0

Selon Human Right Watch et Amnesty International, deux organisations internationales de défense des droits de l’homme, les autorités gambiennes détiennent au secret des dizaines d’amis et de proches de personnes soupçonnées d’être impliquées dans le coup d’Etat de décembre.

Dans un rapport publié conjointement, ces deux organisations ont indiqué que parmi les personnes arrêtées se trouve un jeune homme de 16 ans, dont le père, suspecté de participation au renversement du régime du président Yahya Jammeh, a fui le pays.

Elles citent également le cas de deux femmes de 60 ans, mères de deux officiers, tués au cours de la tentative de coup d’Etat.

Essa Bojan, handicapé physique, et âgé de 60 ans, dont le fils est en fuite serait également emprisonné dans un endroit tenu secret.

Human Right Watch et Amnesty International exigent au gouvernement gambien de révéler de toute urgence les lieux de détention de toutes les personnes en question, et la libération immédiate de ces personnes s’il y n’a pas suffisamment de preuves pour les inculper.

Arrivé au pouvoir par un coup d’Etat, il y a 20 ans, Yahya Jammeh a échappé à une tentative de putsch le 30 décembre dernier, alors qu’il était en voyage hors de son pays. Cette tentative a été  déjouée par des hommes fidèles au régime.

Il est de façon récurrente indexé par les organisations de défense des droits humains pour sa répression contre les médias et l’opposition politique.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : Voa/AFP



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *