De présumés trafiquants de vinaigre aux arrêts

483 9

La cellule stupefiants et mœurs de la section de recherche de la gendarmerie de Ouagadougou a présenté à la presse ce 29 mai 2015 trois individus se livrant au reconditionnement de vinaigre contrefait. Ils ont été pris dans les mailles de la cellule le 25 mai 205 suite à un appel anonyme d’un riverain.

Suite à un appel anonyme provenant du quartier marcoussy, secteur 37 de la ville de Ouagadougou, la cellule stupefiants et mœurs de la section de recherche et une équipe du centre de surveillance et d’intervention de la gendarmerie de Sig Nonghin ont mis aux arrêts le 25 mai 2015 trois individus.

Ces derniers s’adonnaient à une activité illicite qui consiste à conditionner dans des pots du vinaigre contrefait dans des cartons qui seront par la suite livrés sur le marché.

Sur les lieux, soixante dix huit (78) cartons de cette production illicite ont été saisis dont seize (16) cartons de dix huit (18) bidons et soixante deux (62) cartons de vingt quatre (24) bidons.

Également, du matériel servant à la réalisation de leurs activités (pinces, étiquettes antidate, cachet dateur, encreur, bouteille de gaz etc.).

Interrogés sur les faits, les présumés contrebandiers déclarent être au service d’un certain SAWADOGO Soumaila, actuellement en cavale.

En outre, ils ont affirmés que c’est ce dernier « qui concocterait secrètement ces recettes à la suite du mélange de plusieurs composants tels que l’acide acétique, l’eau, le sel, la soude caustique et du colorant » a déclaré KAMBOU Sansan Brimbloté , chef de la cellule stupéfiants et mœurs de la section de recherche de la 3 ème région de la gendarmerie de Ouagadougou.

Les trois malfrats ont été conduits au parquet pour suite à donner.

Benié APPIA (Stagiaire)

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *