Burkina : L’Ordre des médecins aux trousses des faux praticiens

682 0

L’Ordre national des médecins burkinabè a décidé de traquer les faux praticiens qui mettent en danger la vie des Burkinabè. Et pour y  arriver, il dit compter sur la collaboration des citoyens.

C’est l’une des importantes recommandations du 5e congrès de l’Ordre national des médecins du Burkina, tenu les 28 et 29 mai 2015 sur le thème « éthique, déontologie médicale et exercice de la profession de médecin au Burkina ».

Les médecins ont décidé d’ouvrir l’œil pour mettre à l’écart les faux praticiens du métier. L’un des garde-fous est l’obligation pour tout médecin de s’inscrire à l’Ordre avant de pouvoir exercer. Les médecins comptent également sur l’appui des populations pour les aider dans cette mission d’épuration.

« Ce sont les populations, les médecins, le personnel soignant etc. qui, dans les moindres recoins du Burkina, peuvent se rendre compte que quelqu’un exerce la médecine de manière inhabituelle. Il appartient donc à ces populations d’attirer l’attention de l’Ordre qui va mener ses enquêtes en vue de mettre la main sur les faussaires », a en effet déclaré le Pr Aly Niakara, président de l’Ordre national des médecins du Burkina.

Pour le reste, le congrès a examiné bilan moral et financier des deux dernières années et fait des recommandations pour la relecture des textes de l’Ordre en vue de les adapter à l’exercice du métier.

Il faut noter par ailleurs que ce congrès a été organisé concomitamment avec les  huitièmes journées du médecin à l’occasion desquelles les praticiens du Burkina ont échangé leurs expériences avec leurs confrères venus de la Côte d’Ivoire et du Mali.

Abdou ZOURE

Burkina24

Source : Notre Temps



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *