L’AJAD pour un nouveau souffle au panafricanisme

543 0

L’Association panafricaine action de la jeunesse africaine pour la nouvelle donne (AJAD) a procédé au lancement officiel de ses activités à travers une conférence de presse ce 2 juin 2015 à Ouagadougou.

Proposer des solutions nouvelles aux différents maux qui minent le continent africain afin de lui donner un nouveau souffle, tel est l’objectif visé par l’AJAD.

Selon Salam SAWADOGO, porte parole de l’association, «la naissance de l’AJAD, qui regroupe plusieurs associations de jeunes africains qui partagent le patriotisme panafricain est une réponse aux maux dont ils ont été et restent victimes ».

Pour remédier aux problèmes de la corruption, de l’inégalité, de l’injustice des dirigeants africains et du diktat extérieur,  ils proposent de nouvelles solutions.

L’AJAD  par sa vision panafricaine prône l’unification de  la jeunesse africaine afin de lutter pour que l’Afrique ait le droit de veto. Aussi, lutter pour la promotion des services sociaux de base en Afrique et contre le réchauffement climatique.

Enfin, inciter la jeunesse africaine à occuper des postes de responsabilité au sein de l’Etat et d’aussi promouvoir les candidatures de nationalistes panafricains aux plus hautes fonctions de l’Etat.

L’AJAD compte aller jusqu’au bout de cet idéal qui a été fortement défendu par des éminents panafricanistes comme patrice Lumumba,  Kwamé  Nkrumah sans oublier Thomas Sankara, a déclaré le porte-parole.

Plus loin, Salam SAWADOGO a exhorté la jeunesse africaine entière qui constitue le fer de lance au développement de ce continent abandonné à son propre sort à «s’affirmer et s’assumer dans son histoire sans complexe aucun » comme le disait Thomas Sankara.

Cette association à vocation panafricaine a été créée le 29 mars 2015 et regroupe plusieurs pays africains tels que le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Niger, la Guinée, le Mali, entre autres.

Benié APPIA (Stagiaire)

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *