Lettre ouverte du Mouvement Soyons Sérieux au président du CNT : NON à l’impunité

485 0

Ceci est une déclaration du Mouvement soyons sérieux sur une situation au sein du Conseil national de la transition. 

Monsieur le Président du CNT ;

Ces derniers jours, une certaine opinion sur les réseaux sociaux a fait échos d’un cas de vol de téléphone portable d’un honorable député de la CEDEAO par un conseiller du Conseil National de la Transition du Burkina Faso. Après investigation et de source bien introduite, nous avons reçu avec consternation la confirmation des faits. En effet, le sieur Aboubacar BALIMA représentant du Mouvement Brassard Noir au Conseil National de la Transition (CNT) du Burkina Faso est bel et bien l’auteur du vol. Mais il s’agirait plutôt d’un ordinateur portable. Ce scandale qui remonte au mois de février 2015 a fini par ébruiter en dépit de la volonté des autres députés de l’étouffer.

Considérant que le conseiller CNT représente le Burkina Faso dans ses missions à l’intérieur comme à l’extérieur ;

Considérant que le conseiller CNT doit incarner les valeurs d’intégrité, de probité et de patriotisme chères au peuple burkinabè ;

Considérant que cet ignoble acte du malheureux CNTiste BALIMA est attentatoire à l’image du Burkina Faso ;

Le Mouvement Soyons sérieux exige dans les meilleurs délais :

  • La déchéance de M. Aboubacar BALIMA de son titre de Conseiller CNT ;
  • L’enclenchement des poursuites judiciaires en matière correctionnelle contre le sieur BALIMA conformément aux dispositions de l’article 96 de la constitution ;
  • Des excuses publiques du Mouvement Brassard Noir à l’endroit du peuple burkinabè et des pays membres de la CEDEAO;
  • Une lettre d’excuse du président du CNT à l’endroit de ses homologues de la CEDEAO.

Cordialement vôtre !

Ouagadougou, le 25 mai 2015

Ni ingérence, ni indifférence pour un Burkina Faso meilleur !

Pour le MSS

Le Coordonnateur National

Frédéric ZOUNGRANA



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *