Scandale de corruption à la Fifa: L’Afrique du sud visé, Mbeki se défend

591 0

 Le ministre des sports de l’Afrique du Sud, Fikile Mbulula, a déclaré que c’est l’ancien président Thabo Mbeki qui avait pris la décision de donner 10 millions de dollars pour développer le football caribéen.

Je ne suis pas au courant que des personnes aient sollicité un pot-de-vin du gouvernement de notre pays pour attribuer la Coupe du Monde”, s’est-il dédouané, poursuivant en ces termes : “l‘argent public n’a jamais été utilisé pour payer un pot de vin“.

C’est ainsi que l’ancien président sud-africain Thabo Mbeki a démenti vendredi 05 juin dernier dans un communiqué les allégations selon lesquelles les autorités sud-africaines ont payé des pots de vin à des fonctionnaires de la FIFA pour abriter la Coupe du Monde 2010.

La police sud-africaine a annoncé jeudi qu’elle a lancé une enquête préliminaire sur les présumés pots-de-vin versés par le pays pour obtenir l’organisation du Mondial de football 2010.

Une lettre, publiée par les medias sud-africains, semble montrer que les autorités sud-africaines avaient cherché un moyen indirect de transférer 10 millions de dollars à la Fifa.

Dans la lettre, Danny Jordan, le président de la Fédération sud-africaine, parle d’échanges qu’il a eus à ce propos avec certains membres du gouvernement (ministre délégué en charge des Finances et ministre des Affaires étrangères) sans citer nommément le président Thabo Mbeki.

La correspondante de la BBC en Afrique du Sud indique que cette révélation est un nouveau développement de cette affaire de corruption impliquant la Fifa et les autorités sud-africaines.

Pretoria nie que ce paiement relève de la corruption pour sa désignation comme pays organisateur de la Coupe du monde 2010, déclarant qu’il s’agit d’un don pour le développement du football caribéen.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : BBC News



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *