E-éducation : Une impressionnante liste de logiciels éducatifs gratuits et libres

876 0

C’est sur le site de l’Université fédérale de l’Etat du Rio Grande Do Sul (UFRGS), au Brésil, qu’une page spécifique en français réunit une liste « intéressante » de logiciels éducatifs gratuits et surtout libres. C’est le Secrétariat d’éducation à distance (SEAD) qui serait à l’origine de cette production « pertinente » en articulation avec un projet de Wikipédia.

L’on y retrouve plus de 300 applications et 323 ressources (Code Sources) sont ainsi répertoriées avec un tri par type de public cible : 257 visent des étudiants d’études supérieures, 227 sont pour des lycéens, 164 pour des collégiens, 71 sont classées pour des élèves de niveau primaire et 27 pour des enfants d’écoles maternelles.

Les liens sont classés dans un grand tableau répertoriant le domaine de connaissance (d’Alphabétisation à jeux d’échecs, en passant par musique, jeux, sciences physiques, mathématiques, langues, géographie, éducations artistiques,…).

Certains logiciels croisent plusieurs domaines de connaissances : le niveau scolaire (de la maternelle aux études supérieures), le nom du programme et le lien vers le site officiel, les différentes versions à télécharger (Windows, Mac, Linux, Code sources), le type de licence (généralement GNU GPL) et la langue de l’application.

Une liste intéressante de logiciels éducatifs gratuits et surtout libres.
Une liste intéressante de logiciels éducatifs gratuits et surtout libres.

Quelques exemples

Dans le domaine de connaissance ou d’alphabétisation, « JILetters » est un logiciel en anglais, qui a pour objectif d’aider les enfants et les élèves de maternelle ou de primaire à apprendre l’alphabet. Il est disponible pour tout type de système d’exploitation et associe les lettres à des images et apparaît très simple d’utilisation.

Auto multiple choice (AMC) est un logiciel en français (traduit aussi en anglais, américain et japonais). Il permet la création et la correction automatisées de Questionnaires à choix multiples (QCM) sur des systèmes Linux et Mac.

Les QCM peuvent être écrits en textes simples ou en format Latex et les corrections automatiques peuvent s’effectuer via un scan des réponses des apprenants et donc l’utilisation d’une reconnaissance optique de marques (OMR). L’interface est simplifiée et l’exemple fourni est assez bluffant.

Dans le domaine Mathématiques, « Peces » permet de travailler sur la représentation spatiale via le célèbre jeu du tangram. Plusieurs versions linguistiques existent : en portuguais brésiliens, en galois, en allemand, en anglais, en italien, en catalan, en français.

Soit il est possible de jouer en ligne (avec une version de Java supérieure à 1.6), soit de télécharger le logiciel pour tenter de retrouver les 18.000 figures proposées par le programme ou même créer les siennes.

Egalement, une application pour les enseignants-formateurs avec « ksociograma », disponible uniquement sous Linux, qui permet de faire des représentations en 2D de sociogrammes (schémas visuels identifiant, suite à des réponses d’apprenants à un questionnaire, les types d’interrelations possibles entre eux).

L’application est disponible en anglais, espagnol, catalan, italien, allemand et l’adresse pour récupérer les ressources est fonctionnelle. La page Wikipédia liée à cette liste d’applications donne de plus amples informations pour découvrir les fonctionnalités des logiciels.

(Sources : cursus.edu)

Synthèse de Noufou KINDO

Burkina24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *