Aboubakar Nacro : « La SONABHY n’est pas subventionnée, c’est le consommateur qui l’est »

670 0

La SONABHY, la société nationale d’hydrocarbures, a entretenu les journalistes ce 9 juin 2015 au cours d’un déjeuner de presse sur sa situation financière, mais aussi sur ses offres de financement, les perspectives et les propositions d’optimisation de ses services.

« La SONABHY connait une dégradation de sa situation financière », a laissé entendre Benoit Sampo, directeur des affaires financières. Ce qui ne semble plus être un secret aux yeux du citoyen au vu de la situation actuelle. En effet, la crise énergétique que connait le pays est due en partie à la difficulté de son « premier client » qu’est la SONABEL à payer ses arriérés. Cette somme est de l’ordre de 36 516 367 852 F CFA.

La SONABHY se retrouve ainsi avec un moins 111 337 925 660 F CFA de trésorerie. «Sur le plan de la trésorerie, du cash, la SONABHY se porte mal, elle va même très mal », a ajouté Gambetta Aboubakar Nacro, son directeur général. Mais au-delà de cet aspect qu’est la trésorerie, il estime que la SONABHY se porte bien. Et pour preuve, il cite le fait qu’elle continue de livrer du carburant aux consommateurs.

« La SONABHY n’est pas subventionnée…»

Quelques animateurs du déjeuner de presse
Quelques animateurs du déjeuner de presse

« La SONABHY n’est pas subventionnée, c’est le consommateur qui est subventionné», c’est ce qu’a avancé Gambetta Aboubakar Nacro pour expliquer le problème de trésorerie de la société.

Interrogé sur la possibilité de changer le statut de la SONABHY, son patron est plutôt sceptique.

Il affirme que si la SONABHY continue toujours de livrer du carburant à la SONABEL, c’est tout simplement parce qu’elle a l’obligation de le faire. Pour lui, les premières personnes qui devraient refuser que la SONABHY change de statut, ce sont les bénéficiaires.

Et les offres de financement, ce n’est pas ce qui manque pour permettre à la SONABHY de toujours fournir ses produits aux consommateurs. Elle a fait l’objet de propositions venant de différentes banques.

Ce sont, entre autres, AFREXIMBANK (Egypte), ACTIBOURSE du groupe BOA, Banque Atlantique, la Société Générale Burkina Faso. Ce qui devrait lui permettre de continuer d’assurer la livraison des consommateurs en attendant de procéder au recouvrement de ces factures, notamment auprès de la SONABEL.

Oui Koueta (stagiaire)

Burkina24



Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *