Déclaration de Michel Kafando sur Roch Marc Christian Kaboré : Le MSS désapprouve

482 0

Le Mouvement soyons sérieux (MSS) désapprouve le commentaire du président Michel Kafando sur la candidature de Roch Marc Christian Kaboré. Pour le mouvement, le Chef de l’Etat devrait être plus neutre. 

Le mercredi 3 juin 2015, Michel KAFANDO, Président de la transition déclarait sur la Radio France internationale sur l’éligibilité de certains anciens ténors du régime de Blaise Compaoré comme Rock Marc Kaboré en ces termes : « Monsieur Roch Marc Christian Kaboré était membre du CDP. Il en était même le président. Et à partir du moment où quelque huit mois avant il a changé de camp en reconnaissant qu’il avait commis une erreur, vous ne pouvez pas le poursuivre au même titre que ceux qui sont restés dans leur entêtement ! »

Le Mouvement Soyons sérieux (MSS) voudrait par la présente exprimer sa profonde déception quand à ces propos qui démontrent clairement le parti pris du président KAFANDO ; et par delà l’ensemble du processus de la transition. Le MSS dénonce cette dérive tendant à creuser davantage le faussé entre la classe politique déjà divisée sur la question du code électoral voté le 7 avril 2015. Pour le Mouvement, cette déclaration est sans équivoque et invite aux constats suivants :

  • Le nouveau code électoral vise nominativement des ténors du régime de Blaise COMPAORE ;
  • Roch Marc Christian KABORE n’est pas concerné par les dispositions de l’article 135 alinéa 4 du nouveau code électoral ;
  • Michel KAFANDO en juge et Président du Conseil constitutionnel a validé la candidature de Roch Marc Christian KABORE pour les prochaines élections.

Mais Considérant que la transition doit être neutre et impartiale ;

Considérant que la transition ne doit être une courroie de transmission du pouvoir politique à une formation politique quelle qu’elle soit ;

Considérant que le Président du Faso doit incarner et assurer l’UNITE NATIONALE (article 36 alinéa 3 de la constitution) ;

Considérant que le Président KAFANDO a violé les principes de séparation des pouvoirs en usurpant les prérogatives du Président du Conseil constitutionnel ;

Considérant que le Président KAFANDO a fait un étalage public et planétaire de sa partialité dans la conduite de la transition ;

Considérant que le Président de la transition n’est pas un président élu d’un parti politique, ni le président des insurgés ;

Convaincu que la tenue d’élections libres, transparentes et inclusives nécessite une conduite neutre et impartiale de la transition ;

Le Mouvement Soyons Sérieux demande la DEMISSION pure et simple de Michel KAFANDO car il a failli aux dispositions de l’article 36 de la constitution et à la Charte de la Transition.

Oui à une transition neutre et impartiale ;

Oui à des élections libres, transparentes, inclusives, acceptées de tous et par tous

Fait à Ouagadougou, le 5 juin 2015

Ni ingérence, ni indifférence pour un Burkina Faso meilleur !

Pour le MSS

Le Coordonnateur National

Frédéric ZOUNGRANA


NDLR : Le titre est de la Rédaction B24

 



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *