Yacouba Isaac Zida : “L’armée a besoin du RSP, le pays a besoin du RSP”

676 82

A l’issue de son discours sur la situation de la nation ce 12 juin 2015, les députés du Conseil national de la transition ont demandé au Premier ministre Isaac Zida la suite du rapport sur le Régiment de sécurité présidentielle (RSP). Le Chef du gouvernement a donné sa réponse.

Sur la question du RSP, Isaac Zida a indiqué que la Commission a effectivement déposé son rapport dans lequel  trois propositions ont été faites. Mais celles-ci, selon lui, seront incluses dans le schéma global de la réforme de l’armée en cours d’élaboration.

Mais  le Premier ministre a réitéré sa position sur  la dissolution du RSP. Pour lui, il n’est pas opportun de dissoudre ce corps de l’armée burkinabè.

« Je voudrais préciser devant votre auguste assemblée que l’armée a besoin du RSP, le pays a besoin du RSP. Nous sommes en train de travailler pour lui donner une bonne place au sein de la nation.

Mais dissoudre un régiment de cette façon… Comme disait quelqu’un, si vous tuez votre chien parce qu’il n’aboie pas, c’est la chèvre du voisin qui va vous mordre.

Je suis sûr, il y a 20 ans que je suis au RSP, je connais les capacités de ce régiment, je confirme que nous en avons besoin », a expliqué le Premier ministre.

Le passage à la 5e République peut attendre

Yacouba Isaac Zida s’est également prononcé sur le sujet du passage à une cinquième République. Pour lui, cette question ne fait pas partie des priorités de l’exécutif de la transition.

« Il convient de rappeler à l’esprit que les priorités actuelles de l’exécutif  sont encadrées par les engagements pris au lendemain de l’insurrection populaire, dont surtout la Charte de la transition, dit-il.

 Aussi voudrais-je solliciter la compréhension de ceux qui sont impatients à écrire une nouvelle page de l’histoire de notre pays qu’il nous appartient de tenir dans les clauses de ladite charte. En outre, le temps imparti pour l’organisation des élections de 2015, de même que les contraintes relatives à la mobilisation des ressources financières, commandent que les énergies ne soient pas dispersées».

Pour le reste, la Commission des réformes doit discuter de cette question. «Si la commission venait à déposer son rapport avec en annexe un avant-projet de constitution, nous allons aviser», a ajouté Isaac Zida.

Abdou ZOURE

Burkina24



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *