Assurance maladie universelle au Burkina : Les acteurs font le point

433 0

Le ministère de la fonction publique, du travail et de la sécurité sociale, en collaboration avec ses partenaires dont la Banque mondiale, a organisé  le vendredi 12 juin 2015 un panel sur l’Assurance maladie universelle (AMU) au Burkina Faso.

Dialogue sur le développement  avec les médias sur le thème «l’assurance maladie universelle au Burkina Faso : défis et perspectives», c’est ainsi qu’il est intitulée et qui a réuni des acteurs du secteur de la santé et les Hommes de médias en vue d’échanger sur l’état du processus de mise en œuvre du mécanisme au Burkina Faso.

L’objectif principal est surtout de fournir des informations clés sur les étapes de la mise en œuvre aux médias et à l’ensemble des parties prenantes afin d’assurer une bonne dissémination auprès des populations.

Cette rencontre va interpeller l’autorité sur la nécessité et l’urgence de l’assurance maladie
Cette rencontre va interpeller l’autorité sur la nécessité et l’urgence de la mise en place de l’assurance maladie

Ainsi les participants à cette rencontre pourront comprendre le concept de couverture maladie universelle, connaitre la stratégie de mise en œuvre de l’AMU et le dispositif opérationnel et mieux s’informer sur l’AMU.

En outre, ce ‘’dialogue’’ va une fois encore interpeller l’autorité sur la nécessité et l’urgence de l’assurance maladie dans la perspective de faciliter l’adoption de la loi y relative qui est en suspend depuis peu.

Il s’est agi d’abord pour Saibou Seynou du Secrétariat technique de l’assurance maladie, représentant le ministre de la fonction publique, du travail et de la sécurité société, de faire un aperçu historique du processus de mise en place de l’AMU dont l’idée  remonte à 2008.

Selon lui, ce processus a connu plusieurs étapes et fait face à des contraintes qui n’ont jusqu’à présent pas permis l’adoption du projet devant consacrer la mise place de l’AMU au Burkina. Les acteurs continuent de travailler à maintenir le cap en attendant la loi qui permettra la mise en route du mécanisme.

Boureima LANKOANDE

Burkina24

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *