Soumane Touré déféré au Parquet puis relâché

524 24

Convoqué par la gendarmerie le 16 juin 2015 puis placé en garde-à-vue, le Secrétaire général du (Parti de l’indépendance, du travail et de la justice), Soumane Touré, a finalement été déféré ce 18 juin 2015 au  Parquet, a appris Burkina24 de sources proches du dossier. Il a ensuite été libéré par le Procureur. 

[Article mis à jour le 18 juin 2015 à 22h45] 

Il était poursuivi pour « outrage porté à l’honneur et à la considération des personnes », « outrage contre les dépositaires de l’autorité publique », « entreprises de démoralisation des forces armées de nature à nuire à la défense nationale »  et « pour complicité de rébellion », prévues respectivement par les articles 362, 177, 106 et 231 du Code pénal.

Mais le Parquet a libéré le secrétaire général du PITJ, “qui est rentré chez lui”, a affirmé à Burkina24, une source proche de l’intéressé.

Soumane Touré, pour rappel,  à l’occasion de la rentrée politique de son parti, le 12 juin 2015, avait fait des déclarations sur la transition au Burkina.

Il avait estimé, entre autres, qu’elle est née « de la rencontre de putschistes militaires et civils qui ont codifié leur entente avec des agendas cachés » et a lancé un certain nombre de messages à l’endroit du Chef d’état-major général des armées. 


Pour relire l’intégralité des propos de Soumane Touré, cliquez ici.



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *