Qu’attendre de ramadan ?

374 0

Les musulmans du Burkina Faso entament ce 18 mai 2015 une étape importante de leur vie spirituelle : le jeûne. Au-delà des privations qu’il impose, ce mois a beaucoup à nous donner. Mais pour cela, il nous faut savoir lui ouvrir nos portes, pour bien l’accueillir.

La philosophie du Ramadan. Le jeûne est une école pour être maîtres de nos passions et souverains de nos penchants. Cette adoration nous éduque doublement, moralement et socialement, et nous purifie intérieurement. Elle nous éloigne de nos mauvaises habitudes pour nous élever au-dessus de la vie matérielle et de ses vicissitudes. Le jeûne nous recentre sur l’essentiel, nous oriente vers le vrai bonheur et le bien-être spirituel qui sont faits de peu du Monde et tout du Divin.

La faim et la soif éliment notre égo dont elles réduisent graduellement l’influence sur nos actions ; elles réduisent l’emprise du non-divin, constitué de nos dieux intérieurs et du démon dont le jeûne réduit les voies d’interaction démoniaque. Boire et manger à satiété peuvent créer en nous un sentiment d’autosatisfaction et d’autosuffisance qui ouvre une voie royale au diable,qui nous détourne alors plus facilement de notre objectif exclusif dans cette vie : réussir à s’abandonner pleinement à la volonté de Dieu.

Le jeûne permet donc de soumettre totalement à sa foi ses membres, puisque « celui qui jeûne et ne se prive pas de propos mensonger et obscène, Allah n’a nul besoin qu’il se prive de manger ou de boire » (Hadith). Ainsi, l’attirance pour les plaisirs de ce bas-monde diminue très fortement et notre inclination naturelle au mal est domptée par un effet de la miséricorde de Dieu. Le jeûne devient de ce fait le bouclier des croyants, l’exercice des hommes de foi, la citadelle des fidèles amis de Dieu, en un mot l’emblème des vertueux, sa finalité qui est la piété est atteinte. Cette privation nous rappelle en outre la situation précaire et quasi quotidienne des plus démunis. Mais pour réussir le jeûne et capitaliser tous ses bienfaits, une bonne gestion du temps et une organisation conséquente s’avèrent importantes.

La question du temps. Réussir le Ramadan, c’est bien avant tout la gestion du sommeil. Zahia, Française, attachée ministérielle de 30 ans, a réussi à tenir la cadence de Ramadan 2014 grâce à des siestes. « Avec une collègue également jeûneuse, on se retrouvait à la pause de midi dans un parc, au cœur de Paris, et on faisait une sieste à l’ombre. Sans cela le travail aurait été très difficile », raconte la jeune femme.

Un « agenda strict »,« un timing serré » est l’une des solutions principales pour réussir le Ramadan et toute sa vie d’ailleurs, car le temps, c’est la matière dont nous sommes faits et l’œuvre est  à l’image de ce qu’en est la matière.

Pour ce qui est de l’organisation, faire une liste et y tenir est l’un des éléments communs aux musulmans.Si une liste devrait être faite, imprimée et accrochée à la vue de tous, ce serait celle-là :

Rappelez-vous de la récompense que l’on octroie à celui qui contribue à nourrir une personne qui jeûne lorsque vous préparez le repas de l’iftar.

Aussi longtemps que possible, inspirez et expirez chaque souffle de Paroles Sacrées récitées, lorsque vous lirez le Coran, le matin ou le soir au tard.

Magnifiez votre jeûne par le souvenir de la récompense qu’Il n’octroie qu’aux jeûneurs lorsque l’envie s’éveille ou lorsque la faim vous tiraille.

Aimez ce pilier comme le plus beau des présents fédérateurs. Aimez cette communauté car vous êtes une partie intégrante de ce même corps. Aimez l’humanité. Aimez-vous et plus que jamais PARDONNEZ. Comment peut on espérer la Clémence de L’Unique qui excelle dans la Miséricorde si nous n’essayons pas d’atteindre le soupçon de pardon éparpillé sur Terre ?

Donnez ! Donnez par amour pour Dieu, pour votre prochain ! Donnez pour revivifier votre foi en l’humanité : faites-le sans compter afin que les comptes soient en votre faveur le jour du Jugement Dernier…

Honorez chaque rendez-vous avec Dieu durant vos prières, développez le sens de l’excellence à l’aide de cet acte d’adoration en le multipliant aussi souvent que nécessaire. Abreuvez  votre corps et votre cœur de ce nectar que seul un être peut goûter en état de jeûne.

Aidez ceux qui vous entourent, à commencer par un sourire… Nul n’a conscience de l’impact que cela peut apporter à autrui ! Aidez sans attendre d’être sollicitée. Aidez vos enfants, votre époux, vos parents, vos frères et sœurs. Aidez cet inconnu en lui tenant la porte, aidez votre sœur en Dieu en laissant de l’espace pour prier. Aidez-vous tout simplement… 

Ne perdez JAMAIS espoir. Ce mois est votre allié, ce mois est cette bulle d’air qui oxygénera votre foi tout le long de l’année. Ce mois, c’est le temps. Le temps qu’il vous faut pour prendre le temps d’être ce que vous êtes : un musulman. Vous êtes un élu de Dieu. Il vous a choisi pour vivre l’islam. Alors soyez l’islam.

Source : pagehalal.fr

Issouf NASSA

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Il y a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre