Eliezer ZONGO: « Un soutien à la création des start-ups permettra de créer des emplois au Burkina»

601 2

Pawendtaoré Eliézer ZONGO est ingénieur informaticien et plus précisément Développeur Web. Depuis Octobre 2012, il a  mis sur pied une entreprise, une Agence web installée à Ouagadougou. Il en parle un peu plus dans cette interview.

Burkina24 : L’on nous a parlé de votre parcours exemplaire. Pouvez-vous revenir là-dessus pour nos lecteurs ?

Eliezer ZONGO (E.Z.) : Après l’obtention du Bac D en 2004, j’ai obtenu une bourse d’excellence de la République de Chine-Taiwan. Ce qui m’a permis d’aller continuer les Etudes supérieures dans ce pays. Conformément aux conditions de la bourse, j’ai passé la première année à l’apprentissage du Chinois-mandarin pour ensuite entamer un Bachelor en Informatique Appliquée à Ming Chuan University que j’ai obtenu en 2010.

J’ai ensuite fait un Master de Recherche en Réseau et sécurité informatique à National Chiao Tung University en 2012. J’ai pu bénéficier au cours de mes études d’un stage pratique dans une des institutions pionnières de l’Informatique à Taiwan, il s’agit de l’Institute for Information Industry.

Je suis rentré au Burkina en Juillet 2012 au terme de mes études et j’ai tout de suite mis en place mon Agence Web dans le but d’offrir aux entreprises burkinabè des solutions informatiques afin de les rendre plus visibles et mieux opérationnelles. Il faut dire que c’est un projet d’entreprenariat que je nourrissais depuis longtemps.

Il faut ajouter aussi que je suis enseignant vacataire dans une université privée de la place où je donne des cours de Programmation Web et de Web Marketing.

Burkina24 : Sur le plan professionnel, à quoi se résume votre actualité ?

E.Z. : A ZEPINTEL, nous travaillons tous les jours à satisfaire les besoins en communication de nos clients à travers la conception de sites web, de logiciels, de divers supports de communication, etc. La structure accueille également des stagiaires de divers instituts supérieurs de la place pour leur stage pratique en entreprise. Donc ensemble nous essayons autant que faire se peut d’apporter notre contribution pour le rayonnement des entreprises burkinabè sur le Web.

Burkina24 : Comment appréhendez-vous la question de l’emploi des jeunes particulièrement au Burkina Faso ? Avez-vous une approche de solutions pour réduire cette crise de l’emploi au Faso ?

E.Z. : Il faut dire que les jeunes du Burkina Faso comme des autres pays d’Afrique font face à la problématique de l’emploi parce que ni l’Etat ni les entreprises privées n’arrivent à pourvoir de l’emploi pour tous les diplômés qui sortent de nos écoles supérieures.

A mon avis, l’Etat devrait renforcer les mécanismes de financement à l’endroit des chercheurs d’emplois qui ont de solides projets d’entreprenariat afin de leur fournir les ressources nécessaires à leur installation. Un soutien significatif apporté aux entreprises naissantes et aux start-ups leur permettra de grandir et de créer à leur tour de l’emploi.

Burkina24 : Quel sont les conseils que vous pouvez donner à la jeunesse burkinabè tout particulièrement ?

E.Z. : J’invite la jeunesse burkinabè à se doter de toutes les compétences qu’il faut pour être compétitive sur les marchés burkinabè et africain.

J’invite également chaque jeune burkinabè à se battre et surtout à persévérer pour la réalisation de ses ambitions. Chacun dans son domaine doit être à la quête de l’excellence.

Burkina24 : Donnez-nous votre lecture de l’actualité politique de votre pays avec récemment l’exhumation de la dépouille du Président Thomas SANKARA ?

E.Z. : La récente exhumation de la dépouille du Président Thomas SANKARA est à mon avis une étape importante qui nous l’espérons permettra de donner un coup de pouce au dossier et faire avancer les choses dans le sens de la manifestation de la vérité.

Burkina24 : Nous sommes à la fin de notre entretien. Votre dernier mot ?

E.Z. : Grand merci à Burkina24 pour l’information en temps réel distillée aux Burkinabè de l’intérieur et aussi à ceux de la diaspora. Merci encore et bonne continuation.


Entretien réalisé par Kouamé L.-Ph. Arnaud-Burkina24



Article similaire

COMMUNIQUE DE LA CENI

Posté par - 23 novembre 2015 0
Le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a l’honneur de convier les Observateurs nationaux et internationaux accrédités par…

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *