Ouagadougou célèbre la première journée internationale du Yoga

236 0

La 69ème session de l’assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies (ONU) a déclaré la date du 21 juin journée internationale du Yoga. Le dimanche 21 juin 2015 marquait la première célébration de cette journée. A Ouagadougou, les Yogis burkinabè l’ont commémoré.

Quatre moniteurs ont dirigé les exercices
Quatre moniteurs ont dirigé les exercices

Né il y a plus de 2000 avant Jésus Christ, le Yoga existe au Burkina depuis une quinzaine d’années. Alors que le monde entier fêtait la musique ce 21 juin 2015, cette date coïncidait aussi avec la commémoration de la première journée internationale du Yoga.

Les yogis burkinabè ont participé à la célébration de cette journée à travers des activités qui se sont tenues à la médiathèque municipale de Ouagadougou sous le thème « Yoga pour la paix et l’harmonie ».

En présence de l’ambassadeur adjoint de l’Inde au Burkina (avec résidence à Accra au Ghana) Ajaneesh Kumar, ils ont projeté des vidéos racontant l’histoire du Yoga à un public invité et pratiqué quelques exercices sous la direction de quatre moniteurs.

Les yogis ont permis au public présent de voir comment se pratique le yoga
Les yogis ont permis au public présent de voir comment se pratique le yoga

Ajaneesh Kumar a saisi cette occasion pour rappeler que le Yoga est un sport vecteur de paix. C’est pourquoi, l’Organisation des Nations (ONU) a déclaré le 21 juin journée internationale du Yoga lors de sa 69ème session en septembre 2014. « Le yoga n’est pas un simple exercice physique. Il éveille la conscience et aide les hommes à appréhender les changements climatiques puisqu’il permet à l’homme d’être en harmonie avec la nature », a déclaré Ajanessh Kumar.

Le yoga est aussi un vecteur de la culture indienne comme l’a reconnu le ministre de la culture du Burkina Jean-Claude Dioma : « le yoga avant d’être une discipline sportive est avant tout l’essence même de l’ancienne tradition indienne ».

En reprenant les propos du Premier ministre indien Narenda Modi, Jean-Claude Dioma a aussi affirmé que : « le yoga incarne l’unité mentale du corps, de la pensée et de l’action, de la retenue et de l’accomplissement, de l’harmonie entre l’Homme et la nature ».

C'est en famille que les Yogis et le ministre de la culture du Burkina Jean-Claude Dioma se sont donnés rendez-vous pour une autre séance
C’est en famille que les Yogis et le ministre de la culture du Burkina Jean-Claude Dioma se sont donnés rendez-vous pour une autre séance

Diana Katakou monitrice de Hatha Yoga de l’association himalayenne de yoga méditation du Burkina Faso (AHYM-BF) a rappelé que le Yoga n’est pas une religion mais plutôt une pratique culturelle et sportive, philosophique qui permet de maintenir l’homme en bonne santé.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre