AFRICAPACITES 2015: Recentrer la Transition autour des « valeurs cardinales pour refonder la démocratie »

« De la transition à la consolidation démocratique: capacitation et ré culturation fondées sur les valeurs », c’est le thème autour duquel se déroulera AFRICAPACITES 2015. Deux jours durant,  25 et 26 juin 2015, les participants auront à identifier les valeurs cardinales pour refonder la démocratie, initier des actions pour prévoir et réprimer la corruption et la fraude électorales et convenir de la partition respective des acteurs de la gouvernance pour des élections transparentes en octobre 2015 et janvier 2016. Tout cela se passe à Léo, chef-lieu de la province de la Sissili au Centre-sud du pays. 

« AFRICAPACITES 2015 a pour objectif majeur de recentrer notre Transition  dans une vocation andragogique et pédagogique. Il s’agit ici de la recentrer autour des valeurs cardinales qui sont celles des valeurs universelles fondées sur les droits humains mais aussi des valeurs de justice et d’équité sociale avec comme alibi majeur les élections qui se tiendront au Burkina Faso», a signifié Luther Yaméogo, directeur pays de Diakonia.

Du principe même de la démocratie

Le « demoskratos » (pouvoir du peuple par le peuple et pour le peuple) suppose des discussions, des confrontations et même des conflits d’opinion. Cela relève d’un processus « normal » et donc n’est nullement pas « négatif » si les conflits en question sont gérés autrement que par la discrimination et la violence.

C’est un peu là la vision du président du Conseil national de la Transition Chériff Sy venu présider le forum. Pour lui, le seul fondement qui puisse rendre ceci possible, c’est l’inlassable recours aux valeurs.

Quelques participants à l'activité
Quelques participants à l’activité

Un recours aux valeurs

La « transitologie » (Transition politique) constitue un moment d’exaltation des valeurs alors que la « consolidologie » (consolidation démocratique), c’est le temps de l’implémentation des valeurs. La transition étant un processus à court terme et que la « démocratie consolidée » étant un état qui s’inscrit dans le long terme, il faut donc retourner à un certain nombre de valeurs.

Et « la charte de la Transition s’ouvre avec un référentiel des valeurs – réaction par rapport à la situation qu’on a connue avant – Mais une chose est d’affirmer les valeurs, une autre est d’appliquer les valeurs. Et donc c’est dans la consolidation que l’application des valeurs se pose ». C’est là l’explication donnée par Luc Marius Ibriga, contrôleur général d’Etat, sur le thème du panel inaugural qu’il a développé à savoir « De la transitologie à la consolidologie : le référentiel des valeurs ».

D’où la nécessité d’avoir des « citoyens avertis »

Et pour y parvenir suppose un travail en amont. Pour Me Barthélémy Kéré, président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), cela se justifie car la corruption électorale en aval des élections n’est que la partie visible de l’iceberg. Il convient donc de se recentrer autour d’un certain nombre de valeurs, parmi lesquelles « une démocratie à haute intensité ».

 « Une démocratie à basse intensité citoyenne est une démocratie vouée à toutes les dérives »,  analyse le contrôleur d’Etat avant de témoigner de l’importance de l’inverse dans laquelle « les gouvernants ont peur de gouverner et donc agissent pour le bien commun ».

Et ce n’est pas Richard Bomboma, venu représenter l’ambassade de Suède qui dira le contraire. Il affirme donc adhérer à ces « valeurs cardinales » et espère que celles-ci dépeindront sur les valeurs de transparence, d’intégrité comme le nom « programmatique Burkina Faso (pays des hommes intègres) ». Il souhaite surtout que l’expérience burkinabè devienne un exemple au niveau régional et international.

Oui Koueta (stagiaire)

Burkina24

Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page