Collectif contre l’exclusion : « Nous Burkinabè avons toujours besoin du RSP »

Ceci est une déclaration du Collectif contre l’exclusion sur la situation nationale.

Face à la sortie de certaines OSC et personnes dans ces derniers temps qui ne favorise pas la paix ni la cohésion dans notre pays, surtout à un moment ou chaque burkinabè doit cultiver l’esprit de paix et de tolérance, le collectif contre l’exclusion(CCE) s’insurge contre ces OSC et militants, et se pose la question à savoir quel est leur objectif ?

Le premier constat est la sortie du balai citoyen lors de leur conférence de presse en date du 23 juin 2015 réclamant la dissolution du RSP et de l’affaire Guiro

Pour un rappel, au moment de l’insurrection, ce sont ces même personnes du balai citoyen qui se sont affichés publiquement à la place de la révolution et à la télévisons BF1 avec certains membres du RSP (aujourd’hui dans le gouvernement de transition) tout en leur vouant un soutien indéfectible, au mépris du peuple vaillant qui a lutté pour un changement et à la liberté.

Après avoir fait la pluie et le beau temps avec ce corps et avec d’autres partis politiques tout en oubliant  les vrais aspirations du peuple dont il prônait la lutte, (car ne pouvant pas souper avec quelqu’un et être son ennemi) aujourd’hui c’est vous encore qui demandez la dissolution de ce corps.

Nous vous rappelons que ce corps d’élite  et vaillant que certains n’hésitent pas à qualifier de l’armée de Blaise Compaoré travaille pour le peuple burkinabè et il nous l’a fait savoir lors de l’insurrection car leur opposition pouvait entrainer plus de dégâts, et leur maintien peut être utile pour la sécurité du pays.

Que le balai citoyen comprenne qu’il n’est et ne représente pas le peuple, ni les autorités pour prendre des positions à l’encontre de la volonté des burkinabés. Où étiez-vous quand le pays soufrait de problème économique, social, et politique (délestage, coupure d’eau, cherté de la vie, vote de la loi shérif du code électoral etc.….) pour rappeler à ces autorités leurs priorités pour le peuple ?

Vous êtes restés avec eux dans le langage « je t’aime moi non plus », à tourner pour des dédicaces,  vous balader dans certains pays avec l’argent du contribuable dont vous avez bénéficié, et actuellement au lieu d’aider cette transition à réussir sa mission et militer pour une élection apaisée, vous faites des sorties hasardeuses pour faire monter la tension au sein du peuple. Sachez que nous vous tenons à l’œil et que toutes actions contraires à la volonté du peuple, nous vous rappellerons votre mission. Faites une rétrospective de votre vie d’avant et d’actuelle vous constaterez un changement positif dû à l’argent du contribuable.

Le RSP ne saura être dissous de par votre volonté manifeste, car nous Burkinabès avons toujours besoin de ce corps pour leurs services ! Ou si c’est aussi une manière de vouloir endormir la conscience du peuple, sachez que vous avez perdu d’avance car nous savons tous vos entrées et sorties. Ce corps, même si de par le passé a commis certaines erreurs de parcours, sachez qu’aujourd’hui ils sont là pour le peuple.

Vous dites, ne pas être satisfait du verdict rendu au jugement de l’ex DG de la douane, sachez que vous ne pouviez pas vous substituer aux juges commis à cette tâche pour trancher la vérité et sanctionner en fonction du délit s’il y a lieu!

 Si vous aviez pris vraiment de la peine d’aller  suivre ce procès, vous n’auriez pas fait ces déclarations hasardeuses ! Loin d’être un juriste mais la condamnation requiert beaucoup de preuves et ces vaillants juges, nantis d’expériences ont dit le droit et ne pouvaient pas aller au-delà de ça pour satisfaire vos soupirs !!

Au lieu de s’occuper des sorties hasardeuses et incendiaires du sieur Malik du MPP vous vous  attaquez à des sujets qui n’ont de queue, ou sauf si vous êtes tous militants de ce parti, difficile donc pour vous de réagir. Si vous êtes à cours d’idées avec votre structure, changez de dénomination comme mon parent Hervé OUATTARA du CAR peut être que de nouvelles idées naîtront, et peut être que vous bénéficierez encore de nouveau financement !!

Faites juste un tour dans les quartiers périphériques de Ouagadougou au lieu de rester dans vos bunkers et soit disant bureau climatisés, vous comprendrez la souffrance du peuple dont vous devrez atteler à lutter pour une vie meilleure de cette partie de la population.

En cette fin de transition qui s’annonce et de nouvelles élections à venir, autorités de transition, religieuses, coutumières, politiques, communauté internationale, OSC et même le peuple, tous doivent user de leurs moyens en cultivant la paix  à une élection paisible  pour un Burkina Uni, surtout à ces périodes qui sont si fragiles. Le collectif contre l’exclusion rappel  aux leaders des partis politiques, à certaines OSC, à plus de responsabilités dans leurs actions et propos.

Nous demandons aux autorités de transition à se démarquer de certaines OSC dû à leur comportement, ils pensent que c’est  eux qui vous ont donné le pouvoir, mais qu’ils sachent que c’est le peuple qui a lutté pour le changement et à la liberté, et ce pouvoir reste et demeure pour ce peuple. Nous réitérons notre lutte pour une élection inclusive, des mesures concrètes qui pourront soulager la souffrance des burkinabés, des solutions pour la famille des martyres qui souffre.

Nous disons aussi non, à ces arrestations d’ordre politique mais qualifié de détournement de denier public qui ne favorisent pas la paix ni la cohésion. Nous userons de tous nos moyens pour que le prochain gouvernement à venir après les élections, puisse recadrer les OSC et à les regrouper selon leurs objectifs, pour un meilleur contrôle et lutte.

Le Collectif Contre l’Exclusion(CCE) pour la Paix, la Cohésion Sociale, l’Amour de la Patrie et la Bonne Gouvernance.

 Le Coordonnateur Général du Collectif Contre l’Exclusion (CCE)

Abdallah Bafa Ben Azise OUATTARA


En savoir plus sur le Collectif contre l’exclusion : Cliquez ici


NDLR : Le titre est de la Rédaction B24



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page