Il nous faut un Régiment de sécurité du Peuple !

228 0

Zida a beaucoup changé dèh ! Il ne porte plus de treillis. Il a maigri, il ne « dja plus foule ». Il est même devenu diplomate. On l’a vu parcourir les USA, le Canada, Johannesburg, pour expliquer la loi sur l’exclusion, pardon je voulais dire la loi électorale.

Chat échaudé craint l’eau froide

Zida était celui qui remplissait les missions avec loyauté pour le Kosyam naaba. Il était donc la carte idéale pour la continuité du pouvoir Compaoré.

Mais adulé par le peuple, Zida s’est rangé de son côté. Il a même réussi à faire trembler Blaise en évoquant en public son extradition.

Lui qui voulait dissoudre le RSP, le voilà qui enseigne à Sherif et au CNT que le Burkina a besoin du RSP. Mais comment ces députés là ont pu oublier cela ?

Il a même répété l’adage de la chèvre et du chien directement tiré du rapport rédigé par Diendéré. Diendéré est fort dèh !

Au début de l’insurrection, Zida qui est du RSP, ne s’était pas rendu compte de cet aspect. Il a fallu que ses frères d’armes le lui rappellent au détour d’une manœuvre militaire. Et voilà l’homme s’est transformé, la mémoire lui est revenue.

Le RSP, un corps d’élite mal exploité ?

Le rapport du général Diendéré est sans appel : le RSP a plusieurs missions, sa dissolution serait une catastrophe pour le pays. Et de toute façon, si on dissous le RSP, on court le risque de se faire mordre par la chèvre du voisin. Sauf que ce rapport vient du père fondateur du RSP.

En bon français, on dit qu’il est juge et partie donc ses observations n’engagent que lui. Et puis, entre nous, le chien peut-il admettre lui-même qu’on l’abatte ?  Bon,  n’oublions pas que c’est le RSP qui a les armes donc Diendéré peut parfaitement juger son propre travail !

Qui veut prolonger la transition ? 

Oh zut ! On m’apprend que ça a tiré en l’air à Kosyam ! C’est du gaspillage de balles ça ! Il parait que Zida accuse le RSP de vouloir l’arrêter.  Mais le RSP dit que  c’est Zida qui veut s’arrêter lui-même et que la mise en scène qu’il est en train de faire-là, même Gombo.com ne pourrait pas la faire ! Il se murmure même que “ON” veut prolonger  la transition. Mais le RSP dit qu’il dit “ngaw” à celui qui va essayer et qu’il est prêt à bander les muscles contre la prolongation.

Mais moi je dis : est-ce que Zida et ses frères d’armes ne peuvent pas “gérer” leur problème sans faire peur aux enfants dans les cours ? Dans tous les cas, moi et mes enfants sommes clairs : dans trois mois-là, tout le monde transitaire, dégagez !  Façon dont les fils et filles du pays sont morts pour refuser “lenga” à Blaise Compaoré, il n’y a pas de raison que quelqu’un en demande encore ! On est fatigué des gens qui ne veulent pas être fatigués du pouvoir !

En attendant, une armée divisée est une armée dangereuse. Il faut un chef d’Etat major qui commande l’ensemble de l’armée.

Pour reformer le RSP, il faut que tout le monde accepte que ce corps était au service d’un homme. Dabo Boukary, il est mort où ? Norbert et David, qui étaient les suspects sérieux ?

C’est vrai. Vous dites que nombreux n’étaient pas nés au moment où ces pauvres Burkinabè se faisaient zigouiller. Mais aujourd’hui, le peuple a peur de vous et ce n’est pas normal. Un peuple ne doit pas avoir peur de son armée. Il devrait se sentir en sécurité quand on prononce votre nom. Et ce n’est pas le cas en ce moment. Et vous-mêmes vous le savez.

Un Régiment de sécurité NATIONALE

En attendant que Kaf et l’ancien président JB trouvent une solution, il est clair que le RSP est destiné à être réformé. Qu’on soit clair ! J’ai dit dissoudre le RSP,  je n’ai pas dit les éléments le composant. Si le corps est dissous, nos élites militaires vont servir à bâtir une armée républicaine qui protège le citoyen lambda.

Le Burkina a besoin d’une armée unie dans laquelle évolue un corps d’élite dédié à la haute protection du pays. Parce qu’il y a trop d’ennemis opportunistes qui nous guettent (les jihadistes, par exemple). Oui, Zida a raison. Le Burkina a besoin du RSP : le Régiment de Sécurité du Peuple. Alors, repos ! mitraillette à terre et discutons !

Le Vieux Yelmighan

« Les sermons du vieux  Yelmigan » est une chronique satirique proposée par un « Observateur » avisé de la société burkinabè. Elle traitera deux fois par mois (le 1er et le 15 du mois) sur Burkina 24 de sujets liés à la vie de la nation burkinabè. Véritable sermonneur, le Vieux Yelmigan ne prendra pas de gant pour parler à ses fils et ses filles de leurs comportements quotidiens dans la société.  Ame détestant les sermons, s’abstenir donc !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre