Fête internationale de la musique en différée : Des artistes ont émerveillé le public de Tenkodogo

671 0

La Direction régionale de la Culture et du Tourisme en collaboration avec le Collectif des artistes du Centre-Est a célébré au niveau régional la fête internationale de la musique, dénommée FIM-CES 2015, 1re édition. Plus de 160 musiciens de la musique moderne ou traditionnelle originaires des trois provinces, ainsi que d’autres venus de Ouagadougou ont tenu le public de Tenkodogo en haleine de 18 heures jusqu’à minuit.  C’était le 28 juin dernier à la place des Ecoles centre.

Pour l’une des rares fois, la population de la ville de Tenkodogo est sortie massivement suivre une manifestation culturelle. Elle que l’on dit difficile à mobiliser pour les événements populaires.

Et pourtant les grandes vedettes de cette soirée n’étaient tout autres que Fiifou et Bilgo. Qu’à cela ne tienne, une brochette d’artistes évoluant dans les chansons d’inspiration moderne et traditionnelle a aussi démontré ce qu’elle savait faire des notes musicales.

Les artistes ont émerveillé le public, qui est resté attentif jusqu’aux environs de minuit
Les artistes ont émerveillé le public, qui est resté attentif jusqu’aux environs de minuit

Du live au play-back, chaque groupe a essayé de donner le meilleur de lui-même. A la suite des deux artistes cités plus haut, d’autres artistes de la région, notamment Cebastien Dayamba et Grégoire Bonkoungou de Koupéla, Soulé Zemané de Bittou, la cantatrice Justine Tegnigré de Ouargaye, ou encore Andy et Petra Ilboudo de Tenkodogo ainsi que les chansonniers traditionnels tels que la troupe  Zekoula de Ouéleguin ont le plus émerveillé le public.

Mieux, les artistes ont réussi à tenir en haleine les premières autorités de la région qui ont suivi les différentes prestations jusqu’à la fin de la soirée. Pour un coup d’essai, on peut dire sans se tromper que ce fut un coup de maître. La première édition de cette fête de la musique s’est célébrée sous le signe de la « cohésion sociale» dans la région.

La cérémonie s’est déroulée sous la présidence du Gouverneur de la région du Centre-Est, Ousmane Traoré et le parrainage de l’évêque de Tenkodogo, Monseigneur Prosper Kontiébo et le co-parrainage du Commandant du 31e Régiment d’infanterie commando (RIC), Stéphane Somé.

A l’occasion, le Collectif des artistes, par la voix de leur représentant Petra Ilboudo, a adressé à l’endroit du premier responsable de la région ses préoccupations. Celles-ci se résument à « la réhabilitation des infrastructures culturelles », la création d’un « orchestre régional » qui servira d’animation lors des grandes manifestations culturelles et « l’organisation de formations musicales au profit des jeunes».

Martin Ouédraogo

Correspondant de Burkina24 à Tenkodogo



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *