Le Cadre de concertation des partis politiques condamne les agissements du RSP

337 93

Dans cette déclaration, le Cadre de concertation des partis politiques, qui regroupe les formations politiques de l’ancienne opposition burkinabè, dit condamner les agissements du Régiment de sécurité présidentielle et invite ses responsables et ceux de l’armée à lui rappeler “ses responsabilités et à faire en sorte qu’il ne continue pas à s’ériger en perturbateur de la Transition”. 

A travers un communiqué rendu public le 1er juillet 2015 par le service d’information du Gouvernement, les membres du Cadre de Concertation de Partis Politiques (CCPP) sont informés que des éléments du Régiments de Sécurité du Président (RSP) se seraient organisés en vue de menacer la sécurité de son Excellence Monsieur le Premier Ministre, chef du Gouvernement.

Les membres du CCPP ont également appris que des éléments du RSP se sont livrés à des actes d’intimidation de journalistes de radios privées de la place afin d’obtenir la diffusion de certaines de leurs revendications.

Le CCPP rappelle que ces récents évènements surviennent après l’extraction forcée par le RSP du Premier Ministre de la séance du Conseil des ministres du 30 décembre 2014, et après l’annulation de fait, toujours sous la menace du RSP, de la séance du Conseil le 4 février 2015, le Premier Ministre ayant, ce matin là, été obligé de recourir à la protection et à la médiation du Mogho Naaba.

Pour le CCPP, il est évident que dans toutes ces situations, le RSP est intervenu comme un corps à part entière, avec ses exigences propres et défendant des intérêts spécifiques.

Ses exigences sont exprimées en direction de l’un des organes de la Transition (le Premier Ministre et chef du gouvernement), au prétexte que la personne qui l’incarne a été antérieurement l’un de ses responsables. Ce faisant, par son action, le RSP ignore délibérément la hiérarchie, prend directement à partie un organe de la Transition, dont le travail se fait ainsi sous la menace permanente d’une brutale intervention éventuelle de sa part.

De l’avis du CCPP, le RSP ne peut pas ignorer que le choix du Premier Ministre a été un acte consensuel des forces de défenses et de sécurité en tant que signataire de la charte de la transition qui a institué les organes de la Transition, et qu’à ce titre, il est, solidairement avec les éléments de ces forces de défenses et de sécurité, co-responsable de la bonne marche de la Transition. Son obligation première est donc de concourir à la réussite de la Transition.

Les interventions intempestives (trois (3) en huit (8) mois) dans le fonctionnement de l’organe de la Transition que constitue le Gouvernement ne respectent pas cette obligation et par ailleurs apportent des arguments de poids supplémentaires à ceux qui pensent qu’il faut au plus tôt revoir son statut, ses missions et sa localisation dans l’enceinte du palais présidentiel de Kosyam. Il convient aussi de rappeler qu’aucune unité militaire ne peut se proclamer d’élite si elle refuse toute discipline et si elle ne conçoit pas son rôle et son action dans le cadre de l’intérêt du peuple.

Le Cadre de Concertation de Partis Politiques (CCPP) condamne fermement ces agissements irresponsables du RSP et appelle ses premiers responsables, le commandement de l’armée et les autorités de la Transition à lui rappeler ses responsabilités et à faire en sorte qu’il ne continue pas à s’ériger en perturbateur de la Transition.

Le CCPP rappelle que l’objectif ultime de la transition est l’organisation des élections  libre et apaisées selon le calendrier arrêté d’un commun accord. Il ne saurait accepter qu’un corps spécifique se livre à des actions susceptibles de remettre en cause les objectifs de la transition. Il exhorte toutes les compsantes au respect de l’esprit et de la lettre de la Charte de la transition pour que dans la paix, la tolérance, la cohésion nationale nous aboutissions à des élections crédibles et fiables en octobre 2015.

Le CCPP rappelle son souhait d’avoir des concertations périodiques avec les plus autorités de la transition afin d’échanger sur des questions liées à la marche de la transition.

QUE DIEU BENISSE LE BURKINA FASO

Ouagadougou le 3 juillet 2015

Pour le Cadre de Concertation de Partis Politiques (CCPP)

La Présidente du mois :

Madame Saran SERE SEREME

Présidente du PDC


NDLR : Le titre est de la Rédaction B24

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont la propriété de Burkina24 et soumis par nos lecteurs. Pour partager votre coup de gueule à publier sur Burkina 24 rendez-vous sur Coup De Gueule Coup De Coeur

Il y a 93 commentaires

  1. J pense qu’il fo maintenant a la RSP un nouveau nom, d nouveaux gadjets et un nouveau job,. car nos president seront d?sormais ds civils ?lus democratiqmt et qui n’auront pa besoin d’une telle securit

  2. Aujourd’hui le peuple burkinab? commence ? comprendre l’arnaque des hommes en tenue ainsi que ces politiciens assoiff?s de pouvoir et toujours pr?s ? se remplir les poches ? la moindre occasion au d?triment de la population qui continue toujours de chercher le vrai bonheur. Qu’Allah nous assiste il ne faudra pas donner raison ? ce qui disent que le vrai bonheur ne s’appr?cie que lorsqu’on l’a perdu…. Allons seulement

  3. N’eut ?t? la couardise de ce foutu ccpp au lendemain des 30 et 31 octobre 2015 on en serait pas l? aujourd’hui.

  4. D?sol? Rachid, mais c’est toi qui bien ignorant. Le RSP, tout comme le CITAP, le RPC and son on, sont autant d’unit?s et de r?giments cr??s ou consolid?s sous le r?gime de Blaise. chaque unit? ou r?gime a une lettre de mission qui bien claire. On a seulement rattach? le RSP ? la Pr?sidence, ce qui est normal car le Chef de l’Etat est bien le chef supr?me de l’arm?e nationale. Ce rattachement du RSP ? la Pr?sidence n’enl?ve rien ? son r?le, au contr?le il le bonifie en le rendant plus efficace et op?rationnelle. Zida n’est pas le CEMA, ni le chef supr?me des fan. Par ailleurs, il ?tait d?j? mal plac? pour assumer non seulement ce r?le de PM, mais aussi celui de ministre de la d?fense. Comme au Burkina Faso, nous raisonnons avec notre tube digestif, ne soyons pas ?tonn?s de la situation qu’on vit actuellement. Il y a bien un agenda cach? derri?re les actions de Zida.

  5. Tr?s bonne d?marche des politiques afin de r?-discipliner certaines brebis galeuses du RSP qui au sein de ce corps se comportent en v?ritable gibier de potence, ternissant par leurs actions l'image de l'ensemble du r?giment.

  6. Le RSP a peure!!! Il pense pouvoir effrayer le peuple. Blaise compaore avait rendu le RSP comme roi du burkina mais malheureusema blaiso n’est plus la, que devient ces rois???

  7. Le CCPP est partie prenante ? la transition. De ce fait, rencontrer les autorit?s pour en parler ne doit pas relever du souhait. C'est une d?marche indispensable et les Plus Hautes Autorit?s devraient en tenir compte.

  8. Ne tournons pas autour du pot : le premier ministre doit d?missionner ou ?tre d?mis de ses fonctions. Il ?tait un bel inconnu du peuple, il a viol? les r?gles militaires le 31/10/14 (lui aussi n’a pas respect? la hi?rarchie militaire sinon il ne serait pas l? o? il est et n’aurait pas ces tracas) , il n’a aucun charisme, il n’a aucune technicit? li?e au poste qu’il occupe (sa d?signation comme premier ministre est un arrangement flagrant fait sur le dos des insurg?s qui voulaient une transition civile, y compris vous les anciens membres du cfop), au contraire, tous les probl?mes qui ont secou? le gouvernement de la transition sont li?s ? ce Zida :
    1 – l’affaire Adama Sagnon, nomm? parce que proche de Zida
    2 – l’affaire Guiguemd? (d?sol? pour l’orthographe)
    3 – la s?rie de manifestations de m?contentement du RSP avec en sus des perturbations de conseils de ministres.
    Pourquoi la nation doit tant souffrir ? cause de ce Zida ?
    Il faut que le Pr?sident Kafando cesse d’?tre complaisant avec Zida. Il n’est ni auteur ni acteur de l?insurrection. Il en a assez profit?, qu’il aille s’occuper d’autre choses (notamment r?pondre aux convocations de la justice qu’il a assez nargu?e).

    Mettons Zida de cot? et avan?ons vers nos ?lections. Je n’ai rien pour le RSP mais ?vitez de les traiter d’irresponsables car dans un pays o? les hommes se disent responsables, ils ne se laissent pas diriger par un premier ministre qui refuse de r?pondre aux convocations de la justice. Si Zida ne respecte ni la hi?rarchie ni la justice, pourquoi en vouloir ? quelqu’un qui lui rend la monnaie ? Norbert Zongo l’a tant ?crit : le poisson pourri par la t?te.
    Zida doit c?der sa place, pour la paix.
    TROP, C’EST TROP !

  9. Drabo,je pense que tu n a rien compri!!!qui a cr?? le RSP?est il le seul corps d ?lite au Burkina?as tu d?j? attendue le RPC OU LE CITAP dans la bouche du peuple?ecoute mn ami,pour la coh?sion au sain des fan,c est mieu que le SUPER RSP soi remplacer par la gendarmerie!mr zida est de RSP,cert,mais il ne la pas cr?? cette unit?,il ?tai sous les ordres,on di que un militaire doi ob?ir aux ordre,mais pourkoi ils refuse d ob?ir si il n y pas des ……?je sui s?re que si c ?tai le gcas ou le GCA qui faisait sa,on allait encors assister au 30 et 31mai 2011!aller les mater!pardon si je blesse des gens!vive les fan du GCA!!!

  10. Bien de vous voir ensemble pour des prises de d?cisions et de positions qui engagent le peuple burkinab?. Cependant, j?aurai aim? vous voir mettre ?galement vos forces ensemble et, choisir un leader incontest? pour la direction du Burkina pour au moins les cinq (5) ans ? venir. Cela nous aurait pass? d?une ?lection couteuse et inutile.
    Les probl?mes actuels du Burkina ne peuvent pas ?tre r?solus par un pr?sident sorti des urnes. Car celui-ci viendra essayer de faire carri?re. Et en aucun cas il prendra des d?cisions courageuses qui faille raccourcir son mandat. Le syst?me des 27 ann?es pass?es est fondamentalement enracin? au Burkina, et il faut une v?ritable cure dudit syst?me pour enfin aller sur de nouvelles bases.
    ?a crie partout, la d?mocratie ! La d?mocratie ! Il n?y aura pas de vraie d?mocratie tant que le socle du syst?me serait b?ti sur du sable. Et pour ceux qui persistent, apprenez des pays dont vous tenez pour exemple.
    Aujourd?hui c?est 60 milliards dont nous avons besoin pour les ?lections. Juste pour aller mettre un bulletin dans une boite. Enfin, pour quel r?sultat ? Mettre Pierre ? la place de Paul ? Si c?est ?a notre id?al de d?mocratie, je crois que nous n?avons encore rien compris.
    On parle de maturit? des peuples, je crois qu?? un moment le peuple africain et du Burkina en particulier doit s?avoir prendre du recule avec toute ces th?ories occidentales. La d?mocratie Fran?aise n?est pas allemande, ni britannique ni am?ricaine. Pourquoi voulons la notre fran?aise ? Il y a un hic ? ce niveau.
    Nous devons savoir choisir ce qui est bien pour l?int?r?t g?n?ral et non de chercher, au nom de l?ordre IMPERIALISTE mondial, ? produire coute que coute des chefs qui en r?alit? ne sont remplis que d?int?r?ts ?go?stes et personnels.
    Je ne suis pas contre la DEMOCRATIE, mais la d?mocratie actuelle, telle qu?elle est comprise par nos concitoyens et par la majorit? des africains, non merci !

  11. Kel Est Celui Ki Sera Elu President Du Faso Bientot Et Fera Confiance A Cette Garde Rapprochee Pr Assurer Sa Securite?Rsp Soigner Votre Image Et Votre Visibilite.On Vs Apprecie Mais Sachez Raison Garder

  12. Ah bon ? Respect de le hi?rarchie de l’arm?e vous dites maintenant ? Qu’est devenu le Gl Traor? Honor? ? N’en parlons pas du Gl Kouam? Lougu?, disparu des ?crans radars et toujours certainement en r??ducation ? Ils semblaient pourtant ?tre dans le grade le plus ?lev?. Et pourtant ! Vous ?tes marrants !

  13. Je suis ?tonn? qu’une unit? d’?lite soit elle puisse prendre en otage toutes les instutions de la republique. Peuple du faso vous avez le dernier mot! Trop c’est trop

  14. Quelques-uns parmi vous ?taient hier les complices de ce r?gime de malheur : Vous les connaissez que n?importe qui, et vous ?tes les seules qui connaissent leurs faiblesses et ses faiblesses peuvent les faire revenir a la raison et ?tre une vraie arm?e r?publicaine. Une de leurs faiblesse dont vous ?tes complices et t?moins est le crime ! Faites boucler les anciens du RSP ou bien les faire d?guerpir d?un r?giment qui n?a plus raison d??tre.

  15. Qan janalyse la situation politique au faso je ri?et j me demande ce qe cherche tou ces assoife du pouvoir dan un pays aussi pauvre si ce nes de dofrir a nou enfan de paysan la misere dan tou ses etat.eloignez vou de mon peupl espece de criminel!

  16. Que vaut ce communique,que ceux qui l,ont publie.L,essentiel pour eux c,est d,aller aux elections quitte a rendre le pays ingouvernable.Si ces mecs la doivent gouverner le pays il ya de quoi a s,inquieter.

  17. Corps d’?lite corps d’?lite , mon oeil!!! Depuis quand vous ?tes ?lites juste pour prot?ger un homme , vous vous traitez d’?lite. Combattez vous comme la police et la gendarmerie, le grand banditisme? Je maintiens par ailleurs que la dissolution du RSP n’est pas une priorit? en ce moment. Ce corps va se mourir de lui m?me quand un pr?sident responsable sera ?lu. Peuvent il combattre le terrorisme, j’en suis pas s?r, m?me les pays les mieux aguerris en souffrent. Ne nous trompez pas en exhibant toujours le spectre du terrorisme comme si vous ?tes un rempart contre ce fl?au, auquel cas pr?tez main forte au Nigeria, vous pr?viendrez ainsi le Burkina.

  18. M.Drabo sache sache que Zida est premier ministre par ce que le peuple a chass? Blaise et son gouvernement. Il ne peut donc pas ignorer la volont? populaire pour s’adonner aux recommandations lugubres de Djendjer? et de son rsp.

  19. En lieu et place de ces communiqu?s intempestifs et impr?cis qui ne nous aident pas ? avancer, je propose la tenue d’un Conseil National avec toutes les composantes pour d?gager la feuille de route des 3 mois restant et devant nous conduire aux ?lections pr?sidentielles et l?gislatives. Car l’heure est grave et personne n’a confiance aux acteurs actuels de la transition qui ont brill? par leur incomp?tence.