Revue annuelle de la SCADD: La Troïka rend compte à sa base

164 0

Ce 3 juillet 2015, la Troïka, composée du Secrétariat permanent des organisations non gouvernementales (SPONG), du Conseil national des organisations de la société civile du Burkina Faso (CNOSC) et le Centre de de suivi et d’analyse citoyens des politiques publiques (CDCAP),  fait le point, à sa base de sa participation à la revue annuelle de la Stratégie de croissance accélérée pour le développement durable (SCADD).

A la suite de la participation de la Troïka à la revue annuelle de la Stratégie de croissance accélérée pour le développement durable (SCADD), les différents acteurs ont décidé de tenir la présente rencontre. « Il est important pour nous de revenir vers nos bases, leur dire ce qu’on a pu porter comme message clé au niveau du gouvernement et tirer les enseignements qui s’imposent », a estimé Sylvestre Tiemtoré, coordonnateur  du SPONG.

Au-delà du bilan il sera question de réfléchir sur la stratégie et le programme à mettre en place pour consolider les acquis de cette participation dans le travail de suivi de la SCADD par la société civile.

Pour le coordonnateur du SPONG, Sylvestr Tiemtoré (à droite), la stratégie de la société civile s'adaptera au changement du contexte
Pour le coordonnateur du SPONG, Sylvestre Tiemtoré (à droite), la stratégie de la société civile s’adaptera au changement du contexte

Evaluer avec les parties prenantes du processus le chemin parcouru, tirer les enseignements avec en vue l’amélioration de la qualité du suivi et du contrôle citoyen font partie des sujets à l’ordre du jour. Vient ensuite l’adoption et la mise en place d’un mécanisme de mobilisation des ressources mais aussi et surtout la mise en œuvre d’un programme conjoint  de la société civile pour le suivi citoyen de la SCADD.

L’appréciation des représentants. Et pour préparer efficacement le travail de veille et de contrôle citoyen dans les années à venir, il semble nécessaire de « donner la possibilité aux représentants des régions de donner leur appréciation sur la nature de leur participation et implication dans les cadres régionaux de dialogue, les difficultés rencontrées, les enseignements qu’ils tirent ».

La suite. La Transition est une période « charnière ». Supposer le contexte dans lequel le Burkina sera après la Transition, c’est ainsi que procédera la Troïka pour peaufiner sa stratégie à venir.  Et « toute stratégie étant ajustable, nous tiendront aussi compte de l’évolution du contexte pour y faire face », fait savoir le coordonnateur du SPONG.

Oui KOETA (Stagiaire)

Burkina24

Oui Koeta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre