A propos de Bertrand, Alain Traoré en colère contre la presse burkinabè

763 23

L’international burkinabè Alain Traoré n’est pas content de la presse burkinabè et l’a fait savoir lors d’un entretien accordé au journal Sidwaya. Le sociétaire de Lorient explique cette colère par le fait que des journalistes ou plutôt la « presse burkinabè » a dans des écrits dit que Bertrand Traoré n’était pas sociétaire de Chelsea alors qu’il n’avait pas son permis de travail pour évoluer dans ce championnat.

-
Alain Traoré pense que la presse burkinabè s’est mal comporté envers son petit frère

L’entretien accordé par le journal Sidwaya au footballeur burkinabè Alain Traoré a permis à ce dernier de déverser sa bile contre la presse burkinabè au sujet de son frère Bertrand Traoré qui a brillé de mille feux avec Vitesse Arnhem la saison écoulée en inscrivant 14 buts en championnat.

«Actuellement, toute la presse burkinabè encense Bertrand alors qu’il y a un antécédent. Je parle d’un antécédent parce qu’il y a quelques années, cette même presse l’a malmené de gauche à droite. Aujourd’hui, je suis très énervé avec la presse burkinabè concernant mon petit frère», a martelé Alain Traoré lorsque le journaliste de Sidwaya lui a demandé quels conseils il a pour lui étant dit que ce dernier est annoncé en prêt à Monaco.

A lire Alain Traoré, cette presse burkinabè serait hypocrite. Pour Alain Traoré, la presse burkinabè a contesté les informations affirmant que Bertrand Traoré est sociétaire de Chelsea à une époque où il n’avait pas de permis de travail.

A l’époque, il ne pouvait pas disputer de matchs officiels avec les Blues. « Il y a deux ans, elle avait dit que Bertrand n’avait pas de club, qu’il n’était pas à Chelsea, qu’il faisait des va-et-vient en Europe, qu’il ne pouvait pas jouer en équipe nationale avec ce statut  etc. », rappelle le meneur de jeu des Etalons qui ajoute aussi : « à l’époque, nous lui avions donné les bonnes informations et elle ne nous a pas cru ».

Si Alain Traoré est remonté, il estime aussi que cette même presse burkinabè doit s’excuser : «lorsque tu fais du mal à quelqu’un et que tu le reconnais, l’idéal c’est de s’excuser pour que vous repartiez sur de bons pieds».

Hormis son frère Bertrand Traoré, Alain a également des problèmes personnels avec la presse burkinabè : « Aussi, je n’ai jamais eu de couac avec aucun supporter dans un maquis au Burkina Faso. Ce sont des informations me concernant qui sont sorties ces derniers temps.

Je précise qu’elles sont fausses. Je ne sais pas si j’ai un problème avec un journaliste. Sinon je ne comprends pas pourquoi écrire des mensonges sur quelqu’un qui ne fait pas de bruit.

Si la personne a un problème avec moi, qu’il vienne pour que nous le réglions en tant que grands garçons au lieu de contourner la réalité pour écrire de fausses informations qui peuvent lui coûter cher ainsi qu’à moi ».

Cette sortie montre à quel point les rapport entre journalistes sportifs et footballeurs burkinabè sont conflictuels.

Il y a 23 commentaires

  1. Il a raison!!!!Vous les journalistes vous racontez tr?s souvent des b?tises.Surtout les journalistes sportifs….

  2. Il na ka quitte la bas ..eto Drogba qui son plus grand m?me que lui eux re?oit de critique …critique ?a fait partie de la vie …chaque chose a son temps ok y avait moment que tu nous prouve vraiment que tu es l talent mais depuis certains temps bref… Tu fairai mieux te concentre sur l’avenir ok…

  3. Alain je suis un de tes fans,
    Mais une chose, un conseil,
    Revient sur terre.
    Aucun professionnel ne peut ?tre ? l’abri des critiques, et la r?ussite avec l’orgueil sont deux choses incompatible.
    Baisse tes ?paules pour aller de l’avant.
    Qui aime bien ch?tie bien.

  4. le monde est ingrat il ya de cel? quelques petites ann?es seulement Alain qualifiait notre ?quipe ? la canne.et son maillot ?tait port? partout au pays.aujourd’hui il dit sa position par rapport ? sa vie priv?e et celle d’un membre de sa famille on le traite de tout. Alain ne baisse pas les bras tu te retablira d?finitivement de tes blessures pour montrer tes talents footballistiques au burkinab? et au monde entier.courage et bon vent.le Burkina et ces anc?tres te soutiennent.

  5. je suis d’accord avec toi Alain ,il existe souvent des jugements sans raison de la part de nos journalistes sportifs.des entra?neurs jusqu’aux joueurs passant par la FBF.tout le monde est jug? sans raison.notre ex entra?neur quelles etaient les r?actions a son arriv?.l’actuel sil devrait ?couter la presse il n’allait m?me travail un jour car ? la limite s’il n’a pas ?t? vu comme un mendiant.certains journalistes dans les d?bats ont critiqu? la FBF a l’arriv? de cet entra?neur.j’ai l’impression ke y en a parmi nos journalistes ki s attendent ? une place dans la f?d?ration.critiquer est n?cessaire dans votre boulot mais ? un certain degr? vous faites perdre aux supporteurs leur confiance au foot burkinab?.juste une simple analyse

  6. Mon petit il faut savoir rester humble,quand tu es footballeur tu ne peux pas eviter les critiques.Baki en france est critique tous les jours il ne les repond pas.quest ce quon na pas dit de Bance mais il est reste muet.On a tous envi de te voir reussir,mais reste humble.

  7. Il est sur quelle plan?te lui l? . C’est la r?action d’un joueur frustr? et aigri en perte de vitesse dans sa carri?re foot balistique. ? te lire je ne vois pas en quoi la presse ? ?t? injuste avec Bertrand traore

  8. Alain tu vaux vraiment mieux que ?a.tout le monde vs aime.ne reviens pas sur le pass? pour nuire ? Bertrand.soit plus humble et continue de travailler.cest ?a le professionel.quest ce qui na pas ?t? dit de Banc??il cartonne aujourdui.arr?te!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre