La NAFA demande des preuves à la coordination des OSC

434 16

Ceci est un droit de réponse de la Nouvelle Alliance du Faso (NAFA) à la conférence de presse de la Coordination des organisations de la société civile qui l’accuse d’être mêlée à la crise entre le Régiment de sécurité présidentielle et le Premier  ministre.

Le lundi 6 juillet 2015,  la coordination des « organisations de la société civile » a tenu une conférence de presse sur la situation nationale à Ouagadougou.

Lors de cette rencontre avec les hommes de médias, la Nouvelle Alliance du Faso (NAFA) a été accusée de faits hautement graves portant atteinte aux institutions de l’Etat en complicité avec plusieurs autres formations politiques et le Régiment de sécurité présidentiel (RSP) en ces termes : « La crise actuelle basée sur des rumeurs de complots et de faux complots ne doit pas être analysée de manière isolée au risque de se tromper et de rester inactif face au péril de la République que cela engendrera. Cette crise maquillée en « affaire ZIDA-RSP » n’est que la partie visible de l’iceberg. La réalité est que le régime déchu recomposé en CDP-NAFA avec l’aide de ses partis satellites, de ses réseaux mafieux et occultes appuyé par leur bras armé le RSP tente de faire tomber la Transition pour empêcher le respect du calendrier électoral.»

Au regard des accusations malveillantes, mensongères, calomnieuses,  injustes, et infondées dont le principal objectif est d’une part, de ternir l’image notre parti et d’autre part, fragiliser la paix et la cohésion sociale, la Nouvelle Alliance du Faso tout en réfutant catégoriquement ces allégations,  informe l’opinion nationale et internationale qu’elle restera attentive aux suites à donner à cette affaire par le Gouvernement de la Transition.

La NAFA, en vertu  de son attachement aux valeurs républicaines et démocratiques fondées sur la justice, l’unité, l’égalité, la paix et la solidarité exige à travers ce droit de réponse, que la coordination des organisations de la société civile apporte la preuve sur ces faits graves d’accusation d’atteinte à la sécurité de l’état afin que chacun puisse en toute responsabilité assumer les conséquences de ses actes.

Le parti profite de l’occasion pour interpeller les   autorités de la Transition que le droit à l’information consacré au citoyen exige d’elles, que  la lumière sur cette affaire qui oppose l’armée et les militaires, membres du gouvernement soit faite dans les meilleurs délais.

Elle invite les différentes parties impliquées dans cette affaire à se départir de tout intérêt personnel et à mettre en avant l’intérêt national par l’esprit de justice, de paix et de responsabilité.

Justice-Unité-Travail

Le secrétariat à l’information et à la communication


NDLR : Le titre est de la rédaction B24

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Il y a 16 commentaires

  1. Il ne reste que 3 mois pour aller aux ?lections. Cette date nous y tenons coute que coute.D?s kon commence ? parler de juger les anciens dignitaires du r?gime d?chu,on voit des agissements pour brouiller la situation. Il faut que le politique comprenne,qu'il doit r?pondre toujours de leurs actes. Et c'est en cela la place d'une d?mocratie v?ritable.c'est notre r?ve le plus absolu!

  2. Nous demandons au RSP, et ? la hi?rarchie militaire k nous savons tous fruits de Blaise Compaor?,de passer l'?re Compaor? et de regarder de l'avant. Un corps suppos? d'?lite, dont l'une des missions est la s?curit? des organes de la R?publique doit chercher ? avoir la confiance du peuple. Elle ne doit ?tre la terreur des populations et ne doit ?tre au dessus de l'institution militaire. Nous un RSP en phase avec les aspirations de son peuple.

  3. N,importe qw,ces partis marionettes doivent cesser de tirer les ficelles dans l,ombre!Nouveaux Ammerdeurs du Faso(NAFA),?loignez vous de ces vieux sorciers affam?s reconvertis en yaaba ?go?stes donneurs de le?on.ya ya boin?

  4. N,importe qw,ces partis marionettes doivent cesser de tirer les ficelles dans l,ombre!Nouveaux Ammerdeurs du Faso(NAFA),?loignez vous de ces vieux sorciers affam?s reconvertis en yaaba ?go?stes donneurs de le?on.

  5. en vertu de quel pouvoir ou de quelle autorit? demand? vous des preuves.A ceke g sache,1e question de demande de preuve n?pa de votre competence donc s? mieu de retourner l? o? vou ?tes quitt? au lieu de dire du n’importe koi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre