Eddy Kenzo : « Je reste disponible pour des featurings avec des artistes burkinabè »

1193 0

Originaire du pays d’Yoweri Museveni, l’Ouganda, Eddy Kenzo est révélé au grand public grâce à son titre ‘’Sitya Loss’’ dont les séquences du clip vidéo ont marqué plus d’un du fait des pas de danse originaux de ses jeunes danseurs, les ‘’Guettho Kids’’. Burkina24.com  est allé à sa rencontre. Dans cette interview,  Eddy Kenzo se dévoile un peu plus pour ses fans du Burkina Faso et d’ailleurs.

 Burkina24: Qui est Eddy Kenzo à l’état civil? Et est-il possible de nous dire davantage sur votre parcours jusqu’à ce que vous soyez révélé au grand public avec votre titre ”Sitya Loss’’?

Eddy Kenzo : A l’état civil, je me nomme Edrisah Musuuza et populairement connu sous le nom d’artiste d’Eddy Kenzo. Je suis Ougandais d’origine avec une vie ordinaire. A l’âge de quatre (4) ans, j’ai perdu ma mère sur qui toute ma vie reposait.

J’étais donc obligé de vivre comme un enfant de la rue pendant plus de 13 années car je ne savais pas où se trouvait mon père.

En tant qu’enfant sans abris, je devrais survivre dans les rues et compter que sur moi-même car je ne connaissais aucun membre de ma famille tant maternelle que paternelle avec la musique comme seule issue.

J’ai à mon actif trois (3) albums dont le premier lancé en 2008 en Ouganda, était intitulé ‘Yanimba’. Mon second album ‘Stamina’ a connu un grand succès  en Afrique de l’est et a même été utilisé aussi bien par le Président ougandais pour sa campagne politique que par d’autres partis politiques.

Le troisième, ‘’Sitya Loss’’ paru en 2014, a connu un succès phénoménal et m’a mis devant une forte audience internationale avec en moyenne 10.000 vues par jour. Cette chanson a été visionnée plusieurs millions de fois sur Youtube et partagée par des célébrités comme Ellen DeGeneres, Puff Daddy, Akon, Ronaldinho, Tevin Cambell, Sanaa Lathan et plein d’autres à travers le monde.

J’ai reçu de nombreuses distinctions pour ce titre à travers le monde, dont quelques unes sont le ‘’IRAWMA International Reggae and World Music Awards 2014 Nominee Channel O’’, ‘’Best East African Artist Nominee 2014’’, ‘’AFRIMMA Awards –  Best Upcoming Artist Nominee 2014’’ et le Kunde Awards 2015 dans votre pays le Burkina Faso.

Au nombre des plateformes auxquelles j’ai participé, je peux citer le SXSW à Austin en Texas, la cérémonie d’ouverture et de clôture de la dernière Coupe d’Afrique de Football en 2015 en Guinée Equatoriale, le  Distortion festival 2015 Denmark. J’ai également visité le Gabon, la Côte d’Ivoire, le Cameroun et bien d’autres comme le Burkina Faso que j’ai particulièrement beaucoup aimé.

Burkina24: Racontez-nous l’histoire de ‘’Sitya Loss’’.

Eddy Kenzo : ‘’Sitya Loss’’ est principalement dédié à tous à travers le monde. Comme vous le savez, les hommes ont tendance à perdre le courage et à être tristes du fait de la pauvreté,  particulièrement aiguë en Afrique. Mais dans cette chanson, j’ai essayé d’apporter de la joie dans les cœurs et montrer au monde comment est-ce que nous pouvons rester heureux quelle que soit la situation.

Personnes du troisième âge ou jeunes, riches ou pauvre, personnes vivant en campagne comme en ville vous devez rester toujours heureux. Ainsi, dans la chanson, je dis au passage : « Dansez et Dansez parce que la vie est trop courte et la musique est trop belle».

Burkina24: Dites-nous d’où vous est venue l’idée de faire intervenir les jeunes danseurs  du  “Ghetto Kids” dans votre clip vidéo ?

Eddy Kenzo : L’Afrique regorge tellement  de talents qu’il m’arrive de songer à comment les promouvoir. J’ai eu cette idée et les gosses l’on juste matérialisée à la perfection.

Burkina24: Que diriez-vous si vous devriez faire un bilan à mi-parcours de votre carrière?

Eddy Kenzo : Pour parler franchement, tout ce que je pourrais dire est que DIEU m’a béni et que je ne peux pas me plaindre.

Burkina24: Connaissez-vous la musique burkinabè ? Si oui des artistes-chanteurs particulièrement ?

Eddy Kenzo : Bien sûr, il m’arrive d’écouter des artistes du Burkina Faso comme  martin N’Terry, Victor, Amadou Balake,  etc.

Burkina24: Nous vous avons, récemment vu faire des featurings avec des chanteurs ivoiriens, tels que Serge Beynaud et Bebi Philip. Seriez-vous intéressés d’en faire avec des artistes burkinabè ? Et qui particulièrement ?

Eddy Kenzo : Je reste disponible à des propositions de featurings avec des artistes originaires du Burkina-Faso. Je n’ai pas de choix particulier mais ils sont tous les bienvenus.

Burkina24: Avez-vous des conseils particuliers à prodiguer à tous ceux qui souhaiteraient emprunter la voie de la musique et y faire succès comme vous?

Eddy Kenzo : Le moindre que je puisse dire à quiconque qui souhaiterait faire de la musique, c’est de viser un travail de qualité, de travailler dur et avoir d’excellentes intentions.

Burkina24: Votre dernier mot à l’endroit de vos nombreux fans au Burkina Faso? 

Eddy Kenzo : Je ne peux exprimer mes sentiments vis-à-vis de mes fans venant du Burkina Faso tant l’amour et l’admiration qu’ils me vouent est énorme. Je prie  juste le Ciel de les bénir. Qu’ils continuent de me soutenir car ma mission et  de toujours leur procurer d’excellentes sensations et de les faire vibrer.

Interview réalisée et traduite par Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24


https://www.youtube.com/watch?v=Mw8gO-ro6Zs



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *