Elections de 2015 : La CENI fait le bilan de la révision du fichier électoral

739 0

Le Président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Me Barthélémy Kéré, a rencontré, ce vendredi 10 juillet 2015, les potentiels candidats aux élections à venir en l’occurrence, les militants, représentants, mouvements et leaders de partis politiques et de la société civile. La rencontre qui a eu lieu dans la salle de conférence du ministère des affaires étrangères et de la coopération régionale a porté essentiellement sur le processus électoral.

A environ trois mois de la tenue effective des scrutins présidentiel et législatifs au Burkina, le président de la CENI a rencontré les différents acteurs impliqués dans le processus électoral, ce vendredi 10 juillet à Ouagadougou.

Objectif de la rencontre : rendre compte des activités de la Commission notamment faire le bilan de la révision exceptionnelle des listes électorales et évoquer les diligences prévues pour la prochaine étape concernant le dépôt et la gestion des candidatures aux élections présidentielles et législatives du 11 octobre 2015.

Par rapport au bilan de la mise à jour du fichier électoral, Me Barthélémy a rappelé quelques difficultés notées sur le terrain même si selon lui, l’opération s’est menée avec des motifs de satisfactions.

Il s’agit des pannes d’accumulateurs solaires, difficultés de logement des Opérateurs de kits (OPK), tentatives de fraudes, l’activisme politique de certains OPK, manque de pièces d’état civil ou leur délivrance tardive aux citoyens.

La CENI a enregistré deux cas de décès au cours de l’opération. Une minute de silence a donc été observée en leur mémoire et également en la mémoire des six militaires burkinabè tombés au Mali.

Selon les résultats provisoires, le fichier électoral comporte 5.542.253 inscrits et répartis dans 17.931 bureaux de vote. Il y a une évolution d’environ 12% soit 555.396 nouveaux enrôlés par rapport à l’opération de 2014. Il faut noter aussi qu’il y a 66 personnes d’autres nationalités recensées en 2015.

La révision du fichier est clôturée mais la CENI continue de recevoir et de traiter les demandes de réinscriptions après recouvrement de droit électoral, demandes de duplicata de cartes d’électeur en cas de perte et les demandes de transferts de bureaux de vote.

Aperçu des participants.
Aperçu des participants.

Dépôt et gestion des dossiers de candidatures. Concernant ce 2e point de la rencontre initiée par la CENI, Me Kéré a également rappelé qu’en plus des dispositions des Articles 123 à 130, « c’est le Conseil Constitutionnel qui est l’institution unique, habilitée à réceptionner et gérer les candidatures à l’élection présidentielle ».

Quant aux élections législatives, il a précisé que dès le 24 juillet, le secrétariat général de la CENI sera ouvert aux mandataires de partis politiques ou groupement d’indépendants pour recevoir les dossiers de candidature jusqu’à 70 jours au plus tard avant la date du scrutin. Il invite par ailleurs les intéressés à visiter le site de la CENI, pour de plus amples informations.

« Notre inquiétude sur le financement des élections s’est presque dissipée grâce aux contributions de nos partenaires à qui je renouvelle mes sincères remerciements, même si nous enregistrons toujours un GAP d’environ 12 milliards FCFA sur le budget global », a fait savoir le président de la CENI.

Il a aussi remercié le gouvernement qui, selon lui, a donné son assurance que les dispositions idoines sont prises pour faire face à toutes les charges d’organisations des scrutins.

Noufou KINDO

Burkina24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *