Opinion – “Zida-Barry : Un duo gagnant au service du peuple”

643 121

Ceci est une tribune d’un citoyen sur la situation nationale. 

L’un est Premier ministre, l’autre est ministre de la Sécurité. Même s’ils se connaissaient en tant que frères d’armes, c’est véritablement depuis le 31 octobre 2014 que les deux hommes ont véritablement commencé à travailler ensemble lorsque, courageusement, ils ont décidé de prendre le pouvoir pour empêcher un bain de sang et éviter que le Burkina ne sombre dans le chaos.

Vous avez compris, il s‘agit de Yacouba Isaac Zida et de Auguste-Densie Barry. Le premier est un officier dont on dit du bien : il est discipliné, rompu dans les tâches de renseignement et adulé au sein de la troupe.

Le second : on dit de lui que c’est un intellectuel de haut niveau qui est d’une rigueur implacable.

Avec ses talents et ses qualités, le duo Zida-Barry a réussi à conduire l’action gouvernementale jusque-là avec brio. Certes, certaines décisions ne font pas l’unanimité  mais dans l’ensemble l’exécutif se porte bien et la transition roule comme sur des rails.

Mais depuis quelques temps, Zida et Barry sont l’objet d’attaques  et d’accusations diverses. Mais quand on demande ce qu’ils ont posé comme actes répréhensibles, c’est la même rengaine: ils veulent prolonger la transition, ils ne veulent pas partir, ils emprisonnent les gens à tour de bras etc. Pourtant dans tout ce qui est dit, personne n’a pu apporter la moindre preuve. Il faut quand même donner des éléments objectifs qui démontrent clairement qu’il y a une intention manifeste de rester aux affaires après le 11 octobre 2015.

Beaucoup de Burkinabè veulent une chose et son contraire : ils demandent la fin de l’impunité et en même temps ils s’offusquent quand on interpelle des gens soupçonnés d’avoir trempé leurs babines dans les deniers publics ou se sont enrichis de façon illicite. Sinon pourquoi se plaindre quand les pandores ou les flics du ministre Barry interpellent des anciens dignitaires pour les entendre sur leur gestion ? Celui qui est innocent rentre chez lui après les investigations. Pour preuve, certains qui avaient été placés en garde-à-vue ont été relaxés. Par contre les suspects sont toujours dans les liens de la détention en attendant  un procès en bonne et due forme. Si la justice les blanchit, ils seront libres de leur mouvement.

En réalité, toute cette fixation sur la personne de Zida et de Barry montre qu’ils sont sur le droit chemin. Jusque-là, ils n’ont posé aucun acte contraire aux lois de la République. S’ils sont accusés de tout, c’est peut-être parce que  leurs actions déjouent des plans que des gens ont concoctés.

Sinon, comment peut-on comprendre par exemple que des officiers refusent de se soumettre à des auditions juste pour vérifier des informations ayant trait à la vie d’une autorité et qui pourraient mettre en péril la marche de la nation. Bonnes gens, dites-moi en quoi convoquer quelqu’un juste pour l’entendre va-t-il donner lieu à une crise. Zida n’a pas tort de dire qu’il n’y a pas de crise car on a fabriqué une crise pour avoir sa peau et celle de son ministre de la sécurité.

Le président Kafando a dû comprendre beaucoup de choses, raison pour laquelle il reste prudent. On espère que les sages,  qui mènent en ce moment des concertations avec l’ensemble des acteurs,  vont se surpasser pour ne voir que l’intérêt supérieur du Burkina.

Karim Traoré de Brama


NDLR : Le titre est de l’auteur

 



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Il y a 121 commentaires

  1. Tout le monde sait que la haine subite contre Zida et Barry est l’oeuvre des anciens dignitaires du r?gime compaor? qui, se croyant forts parce que contr?lant toujours le RSP, pensent revenir aux affaires. Mais le message du Pr?sident a ?t? clair et limpide. Pas de retour en arri?re possible. A l’int?rieur le peuple se battra, les mains nues, et ? l’ext?rieur les juridictions internationales vont agir. Le peuple lib?r? (qui s’est lib?r? les 30 et 31 octobre!) n’entend plus se laisser subjuguer par la coalition RSP-CDP. A bon entendeur, salut!

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *