Sénégal: libération de journalistes

297 0

Les journalistes des quotidiens L’Observateur et de Le Quotidien ont été libérés le vendredi 17 juillet 2015. Ils restent, toutefois, placés sous contrôle judiciaire pour une période de quatre mois.

L’arrestation du journaliste Mamadou Seck et de son Directeur de Publication Alioune Badara Fall, du quotidien privé L’Observateur, fait suite à un article publié le 8 mai 2015 dernier.

L’article incriminé, “schéma des 2 100 soldats pour la guerre au Yémen : deux groupements de combat Alpha et Bravo, deux groupes d’appui et de soutien” évoquait en détails le schéma de l’envoi en Arabie Saoudite de 2 100 soldats sénégalais.

Ils étaient poursuivis pour divulgation de secrets d’Etat.

Quant au Directeur de la publication du Quotidien, Mohamed Guèye, il est poursuivi pour diffusion du procès-verbal d’enquête du chanteur Thione Seck, arrêté pour une affaire de faux billets.

Thione Seck, célèbre artiste sénégalais, a été arrêté fin mai et incarcéré début juin 2015 pour tentative d’escroquerie et blanchiment d’argent dans une affaire de faux billets.

Le ministre de la Défense Augustin Tine, se prononçant le mercredi 14 juillet dernier sur ce dossier, sur l’interpellation des journalistes de L’Observateur, avait fustigé la publication d’informations “sensibles” sur l’armée et promis des sanctions contre les auteurs des fuites.

Plusieurs syndicats de la presse et organisations de défense de la liberté de la presse et des droits de l’Homme ont dénoncé les arrestations des journalistes.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : bbc.com/voa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre