Ghana : Le Président John Dramani échappe à un assassinat

592 0

Le suspect, Charles Antwi, a été arrêté dans la matinée du dimanche 26 juillet dernier, au sein de l’église des Assemblées de Dieu à laquelle appartient le Président John Dramani Mahama. Il portait un fusil d’assaut chargé, attendant de pied ferme le Chef de l’Etat Ghanéen.

La vigilance de la garde rapprochée de John Dramani Mahama aura sauvé les meubles dans la mesure où Charles Antwi au moment de s’éclipser parmi les fidèles, fusil à peine camouflé, s’est fait appréhender par la sécurité.

Il  a été présenté, le mardi 28 juillet, devant le juge Justice Francis Obiri à qui il a expliqué vouloir ‘’tuer le Président Mahama en vue de prendre sa place ‘’, ajoutant qu’il devrait être investi, lui, Charles Antwi comme Président à la mort de John Evans Atta Mills en 2012.

Il a également expliqué qu’il était à sa quatrième tentative. Il s’était rendu au lieu de culte ‘’présidentiel’’, trois fois armé et la seule fois où le John Dramani était à sa portée, il n’avait pas pris la peine d’apporter son arme.

Charles Antwi a insisté qu’en tuant le Président, il menait un combat pour l’amélioration de la démocratie dans son pays pointant du doigt le système électoral qu’il a dénoncé.

Charles Antwi qui a plaidé coupable a été condamné à 10 ans de prison pour détention illégale d’arme à feu.

Quant au juge, Justice Francis Obiri, il a déploré le niveau de sécurité autour du Président John Dramani ‘’trop défaillant’’ selon lui.

A suivre les propos de Charles Antwi, il convient de s’interroger sur sa santé mentale.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : citifmonline.com/Ghana



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *